Biblioworld

Nouveau blog

Si vous voulez découvrir mes conseils de lecture ,  vous pouvez vous rendre sur le blog coups de coeur littéraires  en cliquant sur l'image suivante:

Blog

Posté par Livreblog à 10:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]


mercredi 18 septembre 2019

Une convention pour développer le secteur du livre dans la région Grand Est

bc74ace31a7d5a084ace31a7d59484av

La DRAC, la Région Grand Est et le Centre national du Livre (CNL) ont signé une convention triennale le 15 septembre à la mairie de Nancy pour développer et maintenir une offre de livres diversifiée sur l'ensemble du territoire.

La convention s'élève à trois millions d'euros pour trois ans, dont 1,8M€ pour la région, 900000€ pour la Drac Grand Est et 300000€ pour le CNL. "Le but est d’accompagner les acteurs de la filière du livre de la région dans le développement de leurs projets, tant dans leurs dimensions économiques que culturelles" indique le CNL. Les arbitrages des budgets annuels définieront la répartition par secteurs.

Cet accord cadre s'articule avec les dispositifs existants, notamment l'accompagnement des librairies par le CNL, que la convention complète et prolonge. Parmi les priorités, il s'agira de pérenniser et de développer les acteurs économiques de la filière du livre (éditeurs et librairies), soutenir la création littéraire et sa diffusion, augmenter les actions collective dans une logique vertueuse de complémentarité et de mutualisation des forces, ouvrir la filière aux champs culturels connexes, notamment le cinéma, l’animation et l’audiovisuel et valoriser les atouts et spécificités de la filière du livre en Grand Est, notamment l’illustration et la coopération transfrontalière.

Source: Livres Hebdo

Posté par Livreblog à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 15 septembre 2019

Bilan de l'ouverture dominicale de la bibliothèque de Tours

biblio_Tours

Depuis le 15 septembre 2017, la bibliothèque centrale de Tours ouvre un dimanche par mois aux Tourangeaux. Cela fait donc deux ans pile et le bilan montre que, si cette initiative a été couronnée de succès la première année, elle peine à trouver son second souffle. En deux ans, 3000 visiteurs minimum ont fréquenté la bibliothèque le dimanche après-midi. Précisément 3482 personnes pour la saison 2017-2018, et 2934 en 2018-2019. Le dépassement des 3000 la première année s'explique par le premier jour d'ouverture qui avait fait un tabac avec 800 visiteurs.

La directrice de la bibliothèque Aude De Villiers dresse un constat positif des deux premières années d'ouverture un dimanche par mois. Mais elle constate aussi que la fréquentation est en perte de vitesse ce qui n'est pas toujours le cas dans d'autres bibliothèques qui expérimentent aussi le dimanche. Pour la mairie, ce qui compte autant que la fréquentation, ce sont les inscriptions et réinscriptions. 

"La fréquentation est certes importante pour nous mais surtout le renouvellement et les nouveaux abonnements. Cette année, nous avons eu 215 inscriptions nouvelles et renouvellements contre 186 l'an dernier -Christine Beuzelin, adjointe au maire en charge de la culture"

Le revers de la médaille, c'est que les étudiants prennent beaucoup de place le dimanche et que les habitués s'en plaignent un petit peu. Lorsque Erik Orsenna était venu le jour de "la première", il avait dit travailler pour que les bibliothèques universitaires puissent aussi ouvrir le dimanche. La mission se poursuit. 

"Le point positif aussi, c'est que comme c'est la seule bibliothèque sur les sept qui ouvre le dimanche après-midi, les Tourangeaux du "Nord" viennent voir et peuvent ainsi découvrir et admirer notre bibliothèque-médiathèque rénovée, avec sa vue imprenable sur la Loire."

Qui sont les visiteurs qui se rendent à la bibliothèque le dimanche? Essentiellement des lecteurs qui viennent en famille et aussi des étudiants. Les familles recherchent des activités intelligentes pour leurs enfants et Les étudiants recherchent, eux, un endroit calme pour travailler. A chaque dimanche d'ouverture, la bibliothèque offre des animations en ateliers. Par exemple, ce dimanche 15 septembre, il y a un atelier d'initiation à la reliure d'art. 

Ce collégien de Luynes apprécie:  "je suis venu un dimanche avec des membres de ma famille et leurs enfants, et cela leur permet de se distraire tout en apprenant, ce qui est sympa! " On peut aussi ajouter les retraités comme Marguerite:"je viens le dimanche et c'est très intéressant car on est un peu plus tranquille qu'en semaine, et çà fait passer le dimanche".

La bibliothèque a enregistré près de 6000 prêts de livres le dimanche en l'espace de deux ans.

Source: France Bleu Touraine

Posté par Livreblog à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 septembre 2019

Illégalité de la revente de livres numérique en Europe

Amazon-Kindle-Oasis-2019-05

L’avocat général de la Cour de justice européenne, Maciej Szpunar a déclaré que des sites tels que Tom Kabinet qui vendent des livres numériques d’occasion est « illégale au regard du droit de l’Union européenne”.

Dans un communiqué, Zoey Forbes, associée en technologie, médias et divertissement au sein du cabinet d’avocats Harbottle & Lewis, a déclaré: “Les détenteurs de droits d’œuvres numériques protégées par le droit d’auteur, tels que les livres électroniques, les téléchargements de musique, les films et les jeux, se féliciteront de l’avis de l’avocat général selon lequel la revente de livres électroniques est L’avis reconnaît également les risques que peut représenter un marché de seconde main pour les livres numériques, y compris la cannibalisation du marché primaire et le risque accru de piratage, bien que l’avis ne lie pas la CJUE, il est rare que la CJUE adopte une position radicalement différente et nous nous attendons donc à ce que la CJUE parvienne à une conclusion similaire dans son prochain arrêt. “

Toutefois, l’avocat général a également noté que la revente d’ebooks pouvait être justifiée, suscitant des commentaires inquiets de la part de la Fédération des éditeurs européens (FEP).

Rudy Vanschoonbeek, président de la FEP, a déclaré: “La décision de la Cour de justice dans la présente affaire aura un impact significatif sur le développement et l’octroi de licences à de nouveaux services innovants. Si la cour devait interpréter le droit européen actuel conformément à l’avis de l’avocat général, En d’autres termes, en permettant l’utilisation du principe d’épuisement en relation avec les services numériques, il risque de faire obstacle au développement de nouveaux modèles économiques ».

Il poursuit : « Aux États-Unis, la Cour suprême a rejeté la requête de ReDIGI (site en ligne pour les services numériques, proposant de la musique numérique, des livres numériques, des jeux, des applications et des logiciels) visant à examiner le refus du Second Circuit d’appliquer la doctrine de la première vente au transfert de fichiers de musique numériques. En termes juridiques européens, cela signifie que les tribunaux américains ont confirmé qu’il ne pouvait y avoir d’épuisement des services numériques. Dans un marché mondialisé, les règles devraient être identiques. »

La notion d’épuisement des stocks parait complètement incongrue en matière de produits culturels dématérialisés comme les ebooks, puisque par définition, ils restent toujours disponibles…

Source: Idboox

Posté par Livreblog à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 11 septembre 2019

Sondage sur la sondage sur la lecture et la jeunesse

mere_lecture

Le magazine J’aime Lire a enquêté, en collaboration avec l’institut de sondage Harris Interactive, sur les habitudes de lecture au sein de la sphère familiale. L’étude, réalisée auprès de 411 enfants de 7 à 11 ans résidant en France métropolitaine, met pour la première fois les réponses des enfants en relief avec celles de leurs parents. Selon le sondage, près de 84% des enfants affirment aimer lire. Le même pourcentage d'enfants a désigné la lecture comme étant son activité préférée derrière le jeu en extérieur (91%) et la télévision (89%, qui restent en tête. Près de la totalité des parents (3 sur 4) estiment que leur enfant "lit beaucoup", ce dont ils se réjouissent à 90%.

Plus de deux parents sur trois (68%) sont inquiets quand ils estiment que les enfants ne lisent pas ou peu. Pour pallier cette inquiétude, ils sont 52% à leur offrir des livres et 38% à les amener à la bibliothèque. De leur côté, les enfants semblent approuver cet effort: 84% d’entre eux aiment recevoir des livres ou des magazines en cadeau et 79% apprécient d’aller à la bibliothèque.
 
Interrogés sur les raisons qui les poussent à lire un livre ou sur les motivations à ce que leur enfant lise, parents et enfants se concordent. Plus de la moitié des parents (60%) souhaite que leur enfant lise pour qu’il puisse découvrir et apprendre des choses et 47% espèrent qu’il y prenne du plaisir . Des raisons qu’on retrouve chez les enfants qui sont 42% à lire pour "découvrir et apprendre des choses" et 39% à "prendre du plaisir" ou suivre un personnage.

 

L’enquête de J’aime lire révèle que 92% des enfants aiment lire des livres, 83% des BD et des comics, et 52% des mangas. Dans une étude du Centre national du Livre réalisée en 2016, les élèves en primaire plébiscitaient déjà la bande dessinée à 65% et les livres illustrés à 61%. Les livres illustrés étaient plus appréciés des filles (62%) alors que les bandes dessinées attiraient davantage les lecteurs (73%).
 
En 2019, les vacances semblent être pour 92% des enfants le moment idéal pour lire, devant le week-end (89%) ou le soir avant de se coucher (85%). Le choix de lecture n’est pas forcément imposé par les parents, qui déclarent à 89% qu’ils laissent leur enfant choisir leur livre ou leur magazine. Mais trois parents sur quatre avouent avoir forcé leurs enfants à éteindre un écran pour qu'ils lisent...

Source: Livres Hebdo

Posté par Livreblog à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 10 septembre 2019

Soutient de la bibliothèque Fresch par un club de foot

ajaccio_et_palais_fesch

L’AC Ajaccio a été sensible à l’appel lancé par la Fondation du Patrimoine et par la Ville d’Ajaccio pour la sauvegarde de cet édifice. Le club organise une opération de grande envergure pour récolter des fonds au profit de la Bibliothèque Fesch. Ainsi, l’équipe première jouera le vendredi 20 septembre prochain avec un maillot collector et arborera l’identité visuelle du Palais Fesch qui abrite bien entendu la Bibliothèque Patrimoniale. Ces maillots portés pourront être gagnés par tous les supporters à l’occasion d’une grande tombola. Les tickets sont en vente dès aujourd’hui dans notre boutique officielle et sur  le  site internetdu club.

Les tickets de tombola seront proposés à la vente le vendredi 13 septembre au stade François-Coty (ACA-Orléans). Le prix de vente d’un ticket est de 5€, les fonds seront reversés en intégralité à la Fondation du Patrimoine pour la Bibliothèque Fesch. Le tirage au sort aura lieu la semaine suivant le match Le Mans – ACA (8ème journée de Domino’s Ligue 2) et la remise des lots le 27 septembre à Timizzolu.

Posté par Livreblog à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 9 septembre 2019

Manuels scolaires numériques pour la majorité des lycéens en PACA

manuels numériques lycée PACA

A partir de ce lundi, la majorité des lycéens de seconde et de première de la région Sud Paca vont recevoir une tablette numérique. Pour ces élèves, le bon vieux livre en papier, c'est terminé. Le Conseil régional fournit le matériel et le contenu gratuitement. Il s'agit d'une tablette de la marque Lenovo d'une valeur de 280 euros, négociée à 180 euros par la Région. Le lycéen en restera le propriétaire. Les manuels numérisés y sont installés. Les textes vont peuvent être annotés, zoomés et parfois enrichis de vidéos, de sons et d'animations. En 2018, le Conseil Régional avait demandé au conseil d'administration de chaque établissement de choisir entre les manuels traditionnels et les livres numériques. A la rentrée scolaire, 86 % des établissement ont accepté de renoncer au papier. 

"On s'attendait au maximum à 65 % de lycées favorables à la tablette, déclare Renaud Muselier, président LR du Conseil Régional Sud Paca  à France BleueC'est une bonne nouvelle donc, car tous les quartiers n'ont pas accès au numérique. On ne peut plus former la jeunesse à l'ancienne". 

Outre la consultation des manuels, la tablette permet aussi de lire le journal le Monde avec un abonnement offert, de naviguer sur internet et d'accéder à l'encyclopédie Universalis. Les élèves n'auront plus à se déplacer avec leurs livres dans le sac. Cette tablette pèse moins de 700 grammes contre 3,5 kilos de manuels. 

Posté par Livreblog à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 8 septembre 2019

Censure d'une bande dessinée au salon du livre de Rio

censure bd rio

Un tribunal brésilien a autorisé le maire évangéliste de Rio de Janeiro à saisir des bandes dessinées qu'il considère comme "inappropriées" pour les mineurs parce qu'on y voit deux héros s'embrasser. Ecrivains et éditeurs dénoncent ce qu'ils considèrent comme de la censure. Le livre s'est arraché et a été rapidement épuisé. Dans un nouveau rebondissement sur cette affaire, la décision du tribunal, émise samedi, suspend une injonction provisoire qui empêchait le maire de procéder à l'interdiction de diffusion d'un livre de bandes dessinées Marvel, en vente au salon du livre de Rio, où l'on voit deux super-héros, Wiccan et Hulkling, s'embrasser. Le maire ultra-conservateur, Marcelo Crivella, a demandé à ce que l'ouvrage soit retiré de la vente en raison de son "contenu sexuel pour les mineurs". Cet ancien évêque de l'Eglise universelle du royaume de Dieu (évangélique), a été élu en 2016 en promettant de ramener la loi et l'ordre dans une ville gangrenée par la criminalité. L'initiative du maire a eu pour effet de voir les volumes de Young Avengers : the Children's crusade rapidement épuisés, ont dit à l'AFP les organisateurs du salon du livre.

Le Brésilien Felipe Neto, très populaire sur YouTube, avec plus de 34 millions d'abonnés sur sa chaîne, a acheté 14.000 volumes consacrés aux thématiques LGBT pour les distribuer gratuitement au salon du livre, en signe de protestation.

L'image représentant le baiser des deux super-héros s'étalait également dans les kiosques à journaux du pays, reproduite en première page de la Folha de S. Paulo, le principal quotidien brésilien.

Mais le président du tribunal de Rio de Janeiro, Claudio de Mello Tavares, a apporté son soutien samedi aux initiatives du maire. Une bande dessinée avec des super-héros et destinée par conséquent à un lectorat jeune n'est pas censée aborder les questions de sexualité et devrait par conséquent être accompagnée d'un bandeau d'avertissement, a fait valoir le juge.

"Puisque cette décision semble viser précisément l'interdiction de magazines exposant des baisers gay (plutôt que les autres), j'interpréterais cela comme étant motivé par de la discrimination, tant de la part du maire que du juge", a estimé un spécialiste du droit constitutionnel, Michael Mohallem, de la Fondation Getulio Vargas.

Source: Franceinfo Culture

Mise à jour du 9 septembre:

La Cour suprême du Brésil a mis fin à la "censure" d'une bande dessinée montrant un baiser gay, donnant tort au maire ultraconservateur de Rio de Janeiro, qui avait demandé qu'elle soit retirée d'un salon du livre.

Posté par Livreblog à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 5 septembre 2019

Agrandissement pour la librairie solidaire des Mureaux

agrandissement librairie

Implantée depuis décembre 2017 dans la rue Paul-Doumer aux Mureaux (Yvelines), la librairie solidaire Aptimots vient de déménager le mercredi 4 septembre au 84, boulevard Victor-Hugo. C’est dans les anciens locaux de Meubles Broisat que la librairie va poursuivre son développement.

« Nous passons de 50m2 à 160 m2, se réjouit Hélène Osmont, responsable de l’antenne des Mureaux de l’association Aptima (qui gère Aptimots). Avant, nous avions environ 9 000 livres contre 20 000 désormais. Nous avons été victimes de notre succès. »

La librairie, qui travaille avec douze salariés en insertion, est aussi la seule de la commune.

« On veut à la fois favoriser l’accès à la culture et répondre à une demande commerciale sur le territoire », reprend Hélène Osmont.

Désormais, Aptimots vendra non seulement des livres d’occasion (entre 50 centimes et 5 €) mais aussi des livres neufs de tous genres.

« Comme nous avons plus de place, les gens pourront venir passer des commandes sur place. Nous mettons aussi en place un système d’inventaire. Et nous continuerons à recevoir les dons de livres même s’ils sont en mauvais état. »

La librairie devrait également mettre en place divers ateliers dans les semaines à venir : écriture avec l’association ISA, BD, club de lecture ou encore décoration de papier recyclé pour les enfants.

« Nous allons aussi poursuivre les séances de dédicaces, poursuit Hélène Osmont. Même si Aptima reste une association sans but lucratif, nous voulons que cette librairie solidaire devienne un commerce plus classique, un atout pour le centre-ville. »

À noter que c’est le pôle territorial de développement économique (PTCE) Vivre Les Mureaux, basé actuellement au Campus, qui devrait reprendre le local laissé vacant par la librairie dans la rue Paul-Doumer.

Source: Actu.fr

mercredi 4 septembre 2019

Une chasse au trésor pour le nouvel "Eragon"

chasse au trésor bayard

Une chasse au trésor, c'ést l'idée qu'a eu Bayard Jeunesse pour  fêter la sortie du  nouvel opus de la saga Eragon intitulé La fourchette, la sorcière et le dragon (le 18 septembre). Elle sera organisé  le week-end des 14-15 septembre à Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille, Rennes, Strasbourg et Toulouse. 

Le but pour les fams est de découvrir les oeufs cachés par les Dragonniers du royaume d'Eragon. Si vous retrouvez leur trace, photographiez-les et postez vos images avec le hashtag #EragonLaLégende. Un tirage au sort récompensera un gagnant avec un voyage d'exception sur la terre emblématique de la fantasy : la Nouvelle-Zélande ! 

mardi 3 septembre 2019

Censure de Harry Potter par une école du Tennessee

jkr_harry potter intedit usa

Une  école catholique romaine du Tennessee a banni la série universellement populaire de romans Harry Potter de JK Rowling des étagères de sa bibliothèque après que son pasteur ait contesté leur représentation de la magie, avertissant que les sorts et malédictions que l'auteur décrit sont réels et «risquent de susciter de mauvais esprits ”Quand lu. Le révérend Dan Reehill a expliqué sa décision dans un courriel adressé aux parents d'élèves de la St Edward Catholic School à Nashville , déclarant qu'il avait consulté des exorcistes aux États-Unis et au Vatican avant d'interdire le récit en sept volumes de la carrière du jeune sorcier à Poudlard et son combat contre Lord Voldermort et les forces des ténèbres.

«Ces livres présentent la magie à la fois bien et mal, ce qui n’est pas vrai, mais en réalité une séduction maligne. Les malédictions et les sorts utilisés dans les livres sont de véritables malédictions et sorts; qui, lorsqu'il est lu par un être humain, risque de faire apparaître de mauvais esprits en présence de celui qui lit le texte », a écrit le révérend Reehill, apparemment très sérieux.

«Chaque pasteur a l'autorité canonique de prendre de telles décisions pour son école paroissiale», a déclaré Rebecca Hammel, directrice des écoles du diocèse catholique de Nashville"Il a bien le pouvoir d'agir de cette manière."

Mme Hammel a récemment ouvert une nouvelle bibliothèque pour ses étudiants, ce qui a amené la faculté à réévaluer son catalogue.

"Je sais que, dans le processus, ils parcouraient et éliminaient en quelque sorte certains contenus dans l'espoir de les améliorer et d'améliorer la circulation", a-t-elle déclaré. 

Mme Hammel a déclaré que l'école n'empêcherait pas les élèves de lire Harry Potter à la discrétion de leurs parents.

Source: Independent

 

Posté par Livreblog à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,