Biblioworld

Nouveau blog

Si vous voulez découvrir mes conseils de lecture ,  vous pouvez vous rendre sur le blog coups de coeur littéraires  en cliquant sur l'image suivante:

Blog

Posté par Livreblog à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 16 février 2018

Dormir dans une librairie ce sera possible à Lille

place-ronde-librairie

Si vous vous rendez à Lille (Nord) à partir du 21 Mars, vous pourrez vivre une expérience intéressante en dormant à la libraire Place ronde – Bed, Books & Breakfast.  Fabienne van Hulle lance un superbe projet. A 54 ans cette femme d’affaire que rien ne prédestinait au livre avait envie de finir sa carrière en faisant ce qui lui plait vraiment, être entourée de livres et faire partager son amour de la lecture ! En pleine reconversion, elle suit alors une formation de libraire, voyage beaucoup et laisse germer son idée.

Après quelques mois de réflexion, elle décide d’ouvrir une librairie, celle qui correspond à ses rêves, mais attention, pas un établissement de plus où on pousse la porte. Elle a mis sur pieds une librairie avec un concept bien sympathique. Place ronde B&B ouvrira ses portes au mois de mars. Placée dans le centre de Lille, cette librairie va proposer plus de 4000 volumes sur 130 mètres linéaires, dans toutes les thématiques.  Fabienne Van Hulle entend également y développer trois axes forts: la littérature des femmes, la littérature nordique « de l’hémisphère nord », et, les livres dédiés aux publics éloignés de la lecture comme les dyslexiques. 

En se rendant dans cet établissement pas comme les autres, les visiteurs pourront consulter des livres, les acheter, et passer un bon moment en prenant un café ou un thé confortablement installés dans un salon de lecture placé sur une estrade. Mais ce n’est pas tout, la librairie Place ronde va aussi accueillir des touristes qui pourront y passer la nuit. Un appartement d’hôte de 2 pièces, avec vue sur un petit patio est à louer pour y passer une ou plusieurs nuits. Ce lieu servira également de résidence d’auteur nous a précisé Fabienne van Hulle. L’auteur pourra y séjourner et y trouver l’inspiration dans un cadre reposant et agréable.

« Je n’irais pas jusqu’à dire que je vais entrer dans la peau d’Adrienne Monnier quand elle recevait Hemingway, mais on pourra peut-être s’en approcher »  a dit cette libraire électrisée par le challenge qu’elle s’est lancée.

En tous les cas, si l’expérience vous tente, cet appartement sera à réserver notamment sur Airbnd et le petit déjeuner est assuré ! La librairie Place ronde sera également un lieu de rencontres et d’expositions, où on découvrira notamment des artistes de la région. A terme, il pourrait même y avoir une borne permettant de télécharger des livres numériques. Actuellement, les 80m2 de la librairie sont en plein travaux, le cabinet d’architectes Oblik, rénove le lieu tout en conservant l’atmosphère charmante d’antan.

« Le livre devrait être remboursé par la sécurité sociale, il fait voyager, comprendre, apprendre » a déclaré  au  site Idboox  avec enthousiasme Fabienne van Hulle qui a hâte de dévoiler au public sa petite entreprise !

Posté par Livreblog à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 15 février 2018

Les dons permettent au Louvre d'acquérir le livre d'heure

1_livre_dheures_de_francois_ier_c_s

Le Louvre lançait fin 2017 une campagne de mécénat participatif afin de récupérer un objet unique au monde. Devenu la propriété d’un collectionneur londonien, «Le Livre d’heures» de François Ier va pouvoir prochainement revenir en France grâce à l’opération «Tous mécènes !» lancée le 24 octobre par Le Louvre et se clôturant ce jeudi 15 février 2018. L’objet estimé à dix millions d’euros pourra désormais être acheté par le célèbre musée parisien puisque l’intégralité des fonds  (1,4 millions d'euros) pu être collectée depuis mi-janvier.  

Plus de huit mille donateurs se sont mobilisés pour ce joyau de la Renaissance, récoltant ainsi plus d’un million d’euros, alors que de grands donateurs et le groupe LVMH ont promis de souscrire à leurs échelles.

Classé «oeuvre d’intérêt patrimonial majeur», ce petit recueil de prières daté de 1532, fut offert par François Ier à sa nièce Jeanne d’Albret. Enrichi d’enluminures, couvert d’une reliure d’or émaillé et de pierres précieuses, il s’avère l’un des seuls objets - avec la salière de Cellini à Vienne - directement associé au monarque ainsi que la seule reliure précieuse française connue des derniers Valois. 

Source: Cnews

Posté par Livreblog à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 14 février 2018

Ebooks dans le métro de Téhéran

métro Téhéran ebook

Depuis quelques jours, le métro de Téhéran invite les lecteurs à découvrir la lecture numérique sur smartphones et tablettes.  La compagnie de métro Suburban Railway Operation Co a signé un partenariat avec la start-up Fidibo pour inviter les lecteurs à lire des ebooks pendant leur voyage. L’application éponyme est à télécharger sur Apple, Google Play Store et les applications locales comme Café Bazaar et Sib App. Fidibo a installé des panneaux à écran tactile baptisés Fidibox dans 22 stations de métro qui affichent des QR Code jetables. Après avoir scanné le code via Fidibo, les voyageurs peuvent lire des livres numériques pendant une heure. Après une heure, de consultation, le livre est verrouillé. Le voyageur peut toujours obtenir un nouveau code et continuer ce qu’il lisait pendant le voyage précédent, en scannant un nouveau code à une autre station. Si le lecteur veut pouvoir lire le livre entièrement, il peut actionner un bouton d’achat dans l’application et il obtient ainsi 20% de réduction.

L’installation de Fidiboxes dans les stations de métro fait partie d’un plan intitulé «Une bibliothèque aussi vaste qu’une ville». Présenté par la municipalité, il a pour objectif, en plus d’essayer d’augmenter le lectorat (les iraniens lisent peu environ 15mn par jour), d’ aider les gens à mieux utiliser le temps passé dans les lieux publics.

Majid Ghasemi, responsable de la start-up explique: «Les fidiboxes peuvent être installés dans d’autres lieux publics, où les gens passent des heures à attendre, comme les gares routières, les hôpitaux et les cliniques. »

Grâce à ce nouveau service, Fidibo envisage d’offrir du matériel de lecture thématique et de mettre en place des clubs de lecture en ligne. En ce qui concerne le droit d’auteur des livres, Fidibo a reçu l’assentiment des éditeurs d’offrir un accès gratuit limité à leurs livres grâce à son application. M. Ghasemi pense que Fidibox a beaucoup de potentiel et peut être utilisé comme un moyen parfait par les éditeurs pour promouvoir leurs livres et attirer un lectorat de plus en plus large. 400 éditeurs, dont Niloofar, Amirkabir, Qoqnoos, Ney, Negah, Ghatreh, Mahi, Agah adhèrent à ce service. L’application a été téléchargée plus de 1,5 million de fois et environ 16 000 livres sont disponibles via son service.

Source:Idboox

Posté par Livreblog à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 13 février 2018

La fin d'une pièce de théâtre écrite 82 ans après

comedia sin titulo

Alberto Conejero

Alberto Conejero a mis des années à mettre un point final au manuscrit inachevé de la  comédie sans titre commançé par Federico Garcia Lorca , en réponse à la voix à qu'il a entendu venant de l'au- delà qui lui a demandé de le  réécrire Il a laissé de côté sa propre peur et le bruit qui pourrait générer, et a décidé de compléter les deux actes de la pièce que Lorca a laissée inachevée dans un livre qui, sous le titre de The Dream of Life , est tout un dialogue avec le poète de Grenade. Edité par Cátedra et avec le prologue d'Emilio Peral, El sueño de la vida, qui sera une production théâtrale, a été présenté ce lundi à Madrid, évènement auquel était présents la présidente de la Communauté, Cristina Cifuentes, et le ministre de la Culture, Jaime de los Santos, ainsi que la nièce du poète, Laura García Lorca .

Alberto Conejero (Jaén, 1978), écrivain et poète, auteur de The Dark Stone et de l'adaptation de L'Amour de Don Perlimplín et Belisa dans son jardin , accomplit ainsi une obsession et une pulsion qui le poursuivirent depuis l'adolescence. García Lorca a écrit le premier acte de la comédie sans titre , un « drame social » dans ses propres mots, avant qu'il a été assassiné en Août 1936, peu de temps après le début de la guerre civile. Ce travail devrait faire partie d'une trilogie avec El público et donc passer cinq ans .  Le rêve de la vie est un nouveau texte écrit dans un vide infini, un dialogue entre ce qui était et ce qui ne pouvait pas être. Je l'ai écrit parce que j'en avais besoin, même en sachant que cela pouvait générer des malentendus, mais c'est précisément ce dont parle Comedia sans titre ».

Il a cherché l'aimantation avec Lorca et non l'imitation. "J'ai toujours senti la compagnie de Lorca. Mon aimantation vient de loin, de la lecture continuelle de ses textes et de ses poèmes, dont j'ai infusé son esprit. Les écrivains sont toutes les lectures qui nous ont précédé et ont façonné notre voix ", a ajouté Conejero.

L'écriture de The Dream of Life a eu, pour son auteur, beaucoup de jeu. "Le jeu est quelque chose de sacré que nous devons défendre dans cet empire de l'utile, du nécessaire et du productif", a déclaré Conejero, qui reconnaît avoir beaucoup apprécié. « Le conflit sur la vérité dans le théâtre et l' amour en essayant d' ouvrir ici les portes des aspirations révolutionnaires de théâtre pour un monde plus juste, mais aussi les forces plus conservatrices et agressives. Il est insupportable qu'un théâtre de l'arrière à la réalité de son temps ". Ainsi, le dramaturge ne semble pas si loin des créations contemporaines mises en scène avec le travail de Lorca pour donner un cadeau à ces matériaux. "Il ne s'agit pas de peindre sur une toile, mais de dialoguer avec elle."

La mise en scène de cette œuvre sera présentée en première à Madrid, même s'il n'y a pas encore de date. Selon Jaime de los Santos, le projet est déjà en cours, sous la responsabilité d'un «grand réalisateur», dont il n'a pas voulu donner le nom.

Source: El Pais

Posté par Livreblog à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 12 février 2018

Lancement d'une bibliothèque numérique franco-polonaise

Bibliothèque numérique france pologne

Six établissements (dont la Bibliothèque Nationale de France, la Bibliothèque nationale de Pologne et les bibliothèques-médiathèques de Nancy) ont coopéré dans le but de créer une bibliothèque numérique. Celle-ci sera axée sur les liens franco-polonais. Le lancement officiel est prévu le 15 février 2018 à l'Hôtel de ville de Nancy avec la participation de Laurent Hénart, maire de Nancy (PR) et Tomasz Makowski, directeur de la Bibliothèque nationale de Pologne. L'initiative a été lancée à l'occasion des cinq cents ans d'existence des relations entre la France et la Pologne. Plus de mille documents illustrent ce passé commun, à travers des documents d'époque : actes officiels, cartes, livres et  illustrations... allant de la Renaissance jusqu'à la Seconde Guerre mondiale La période couverte est très vaste, allant de la Renaissance jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. Pour l'occasion, les documents présentés sont accompagnés de textes bilingues français/polonais afin d'en présenter le contexte.  Un classement en quatre rubriques (Rois et souveraines, Littérature, Sciences et Arts, Grandes heures) a été fait afin d'offrir une approche globale du sujet.

Le choix de Nancy n'est pas un hasard. La région a développé dès le XVIIIe siècle des relations avec la couronne polonaiseLe roi polonais Stanislas, en exil, devient duc de Bar et de Lorraine dès 1737. Il finira ses jours à Lunéville, après avoir marié sa fille Marie Leszczinska au roi Louis XV. On lui doit la construction de la place Stanislas à Nancy et, selon la légende, l'invention du baba au rhum. Les industries de la région feront, dans l'entre-deux guerres, massivement appel à la main d'oeuvre polonaise, notamment pour faire tourner les mines de charbon en Lorraine. Des centaines de milliers de Polonais y resteront définitivement,donnant naissance à des enfants français par le droit du sol. Un passé pas si lointain, comme nous le rappelle cette initiative.

Source: France 3 Grand-Est

samedi 10 février 2018

La bibliothèque Richelieu sous les eaux

fuites BNF

La fonte des neiges a des conséquences inattendues dans un des monuments historiques phares de la capitale. Après 250 M€ engagés dans les travaux du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France (BNF, IIe), des malfaçons se font jour, avec des fuites d’eau à répétition, notamment dans la salle de lecture aux boiseries historiques. A cela s’ajoutent d’autres conséquences inattendues après six ans de travaux engagés : climatisation défectueuse, ascenseurs en panne, collections en danger, sécurité des portes aléatoires, début d’incendie. « Trop c’est trop » dénoncent les employés de la BNF relayés par l’intersyndicale.

« C’est incroyable, cela coule sur les murs de la salle de lecture qui donne sur la cour d’honneur, comme s’il y avait un robinet ouvert, dénonce aujourd’hui Gael Ménage, secrétaire général adjoint de la CGT. Mais en plus, des fuites ont été identifiées sur le toit du monument, dans des parties qui n’ont pas été rénovées. L’eau passe aussi à travers les fenêtres. Des bureaux des services des manuscrits moyenâgeux et contemporains ont même dû déménager… » « Nous sommes réellement dépités. On fait ce qu’on peut, mais le fonctionnement de la BNF se dégrade et les collections courent des risques », ajoute un employé de la bibliothèque nationale qui déplore que deux ouvrages du XVIIe aient déjà été dégradés par les infiltrations d’eau. A qui la faute ? Une suite de malchances. Le site aurait été remis en fonctionnement trop tôt avant même de tester les équipements. La seconde phase du chantier encore en cours pourrait créer des écoulements imprévus. Selon les personnels et leurs représentants, la responsabilité de l’Oppic, l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture, sous la tutelle du ministère de la Culture, est avérée. « Nos équipes travaillent à trouver les solutions », assure un représentant de l’Oppic.

« Tout cela n’est pas satisfaisant, reconnaît Sylvaine Tarsot-Gillery, directrice générale de la BNF. Nous faisons face à la conjonction à la fois de la vétusté des locaux, à une phase délicate d’un chantier en cours et à des conditions climatiques exceptionnelles. Notre préoccupation est de trouver maintenant des solutions pérennes ». Une inspection générale de la toiture va être notamment bientôt lancée.

En attendant, les pompiers tentent de parer au plus pressé en créant des gouttières de fortune, dans la salle de lecture où les lecteurs tentent de travailler avec un chauffage… défectueux.

Source: Le Parisien

Posté par Livreblog à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 9 février 2018

Spots de pub au cinéma pour une bibliothèque

film promotion bibliothèque

La bibliothèque municipale de Morinville, commune du centre de l'Alberta (ouest du Canada), s'est associée avec le cinéma Landmark pour promouvoir l'importance des bibliothèques, révèle le quotidien Morinville News.
Landmark Cinemas "nous a proposé un espace publicitaire de 15 secondes avant la projection de chaque film", relate Ashley Cain, directrice de la bibliothèque. Seul problème: "Aucun [d'eux] ne savait réaliser une vidéo". L'établissement de lecture publique a alors fait appel aux journalistes de Morinville Newspour l'assister dans le tournage.

De cette collaboration sont nées trois vidéos. Celle qui sera diffusée au cinéma promeut la manifestation "Book-to-Movie" qui lie la littérature à ses adaptations cinématographiques à venir. En parallèle, Morinville News a réalisé deux vidéos de 30 secondes chacune, que la bibliothèque peut librement diffuser sur son site internet et sur les réseaux sociaux. La premièreévoque le pouvoir de voyage de la littérature et la seconde souligne que l'on ne trouve pas seulement des livres en bibliothèques.

"Il y a toujours une idée répandue mais fausse selon laquelle les bibliothèques sont poussiéreuses avec des salles ternes dans lesquelles s'empilent de gros volumes, et que les bibliothécaires sont grincheux et appellent continuellement au silence. Nous pouvons crier sur tous les toits et à en perdre la voix que les bibliothèques sont plus que des livres, cela ne suffit pas. Ces vidéos promotionnelles montrent la nouvelle réalité: les bibliothèques sont devenues des centres communautaires dynamiques et engagées et où la connaissance, l'innovation et l'action se lient pour créer l'un des endroits les plus inspirants que la société a à offrir", revendique Ashley Cain.

Source: Livres Hebdo

jeudi 8 février 2018

Un legs d'une grosse somme d'argent à la Bibliothèque municipale de Lyon

legs prétre

Loïc Graber, adjoint à la Culture de la Ville de Lyon l’admet tranquillement : "Nous ne connaissons pas la motivation de ce leg". Gilles Eboli, directeur de la Bibliothèque Municipale de Lyon, n’en sait pas plus : "Dans nos collections nous avons son livre, Guérir et Sauver (édition du Cerf)mais personne à la Bibliothèque ne connaissait l’auteur".

Cela risque de changer prochainement. Car la Ville de Lyon, par une délibération du 20 novembre 2017, a accepté le legs de Louis Perrin : 3,5 millions d’euros "pour que ces biens ou le produit de ces biens servent à la Bibliothèque Municipale de Lyon", précise le testament.

Sur Louis Perrin, prêtre de Lyon, l’évêché non plus ne dispose pas de beaucoup d’informations. Mais sans trace d’amertume de voir cette énorme somme ne pas lui revenir, le diocèse de Lyon rappelle le travail d’une vie passée comme aumônier d’hôpital auprès des personnes malades et des mourants. Louis Perrin était prêtre sans paroisse.  Etait-ce parce qu’il habitait à moins de 200 mètres de la petite bibliothèque municipale de la rue Duguesclin qu’il a laissé pratiquement toute sa fortune à la Bibliothèque de Lyon (deux nièces se partageront le capital de son assurance vie) ? Ou bien était-ce par amour des livres qu’il avait fréquenté toute sa vie lui qui était docteur en théologie ?

 La question reste sans réponse, mais la préoccupation du directeur Gilles Eboli est dorénavant ailleurs : "En 7 ans de direction je n’ai jamais rencontré cette situation. Il arrive que l’on nous lègue des collections de livres - précieuses ou pas - mais une somme pareille, ça n’est jamais arrivé". Reste donc à savoir comment dépenser l’argent reçu : "On est en train d’y réfléchir : est-ce que l’on va ouvrir un nouveau service aux usagers qui portera le nom de Louis Perrin ? Ou une salle dédiée ? Ou une nouvelle collection d’ouvrages ?", s’interroge Gilles Eboli.

L’énorme somme d’argent laissée par Louis Perrin sera de toute façon rendu visible au public alors même que va bientôt débuter un plan de modernisation du "silo" (les différents étages de la bibliothèque de la Part-Dieu) où sont conservés les ouvrages.14 millions d’euros représentent à coup sûr un investissement considérable, que Loïc Graber resitue dans le contexte : "Rien qu’en 2017 on a ouvert 3 nouvelles bibliothèques. L’ensemble du réseau des bibliothèques de Lyon c’est 20 millions d’euros en fonctionnement tous les ans".

Source: Lyon Mag

Posté par Livreblog à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 7 février 2018

Les romanciers francophone les plus lus en 2017

livres-voici-les-auteurs-les-plus-lus-de-l-annee-2017

La romancière Fred Vargas, le lauréat du Goncourt Éric Vuillard et l'auteur à succès Guillaume Musso ont été les écrivains francophones les plus lus en 2017, selon le palmarès annuel L'Express, RTL et Tite Live rendu public mercredi. Fred Vargas, en tête du classement pour son polar "Quand sort la recluse" (Flammarion) et Guillaume Musso à la troisième place pour le thriller "Un appartement à Paris" (XO) sont des habitués de ce palmarès célébré dans un grand hôtel parisien.

Dans la catégorie "essais et documents", c'est l'historien Patrick Boucheron, professeur au Collège de France qui occupe la première place du classement (12e du classement général) avec son "Histoire mondiale de la France" (Seuil). Il devance le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann, 2e du classement dans la catégorie essais (13e du général) avec "Votre santé sans risque" (Albin Michel) et le philosophe Michel Serres (14e du général) avec "C'était mieux avant!" (Le Pommier).

Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon est le seul politique à figurer dans ce classement (à la 15e place) grâce à son livre-programme "L'avenir en commun" (Seuil). Le député des Bouches-du-Rhône devance des écrivains pourtant auteurs de best-sellers comme Daniel Pennac (21e), Marc Levy (22e), Anna Gavalda (25e) ou Michel Bussi (27e).

L'ancien chef d’État-Major des Armées, le général Pierre de Villiers, figure dans le classement des auteurs les plus lus (à la 32e place) avec son livre "Servir" (Fayard).

Le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano occupe une modeste 34e place et deux disparus (Jean d'Ormesson et Françoise Héritier) comptent parmi les auteurs dont les Français se sont arrachés les livres. La Belge Amélie Nothomb se retrouve chaque année dans ce classement et 2017 n'a pas été une exception puisqu'elle occupe la 9e place avec "Frappe-toi le cœur" (Albin Michel). Parmi les surprises du classement, on remarque la présence, à la 24e place, de Tanguy Viel pour "Article 353 du Code pénal" publié chez Minuit, une maison trop souvent oubliée par les jurys des grands prix littéraires.

A propos des prix d'automne, on remarque que quasiment tous les lauréats figurent dans le palmarès. Outre Éric Vuillard (2e) avec "L'ordre du jour" (Actes Sud), on trouve à la 5e place le prix Renaudot Olivier Guez ("La disparition de Josef Mengele", Grasset) et à la 6e la lauréate du Goncourt des lycéens Alice Zeniter ("L'art de perdre", Flammarion). Philippe Jaenada, lauréat du prix Fémina, occupe la 29e place grâce à "La serpe" (Julliard) tandis que Véronique Olmi, prix du roman Fnac avec "Bakhita" (Albin Michel) se classe à la 16e place.

Source: La Croix

Posté par Livreblog à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 6 février 2018

Album de chansons pour enfants publié par la Bibliothèque publique de New York

NYPL sings

La Bibliothéque publique de New York (NYPL) aime innover. La dernière initiative en date vise les plus jeunes. Les bibliothécaires ont sorti un album de chansons pour aider les enfants "à devenir plus confiant, plus curieux et plus intrépides dans leur apprentissage”.


10 chansons, écrites et composées principalement par Emily Elizabeth Lazio et Sean R. Ferguson, écoutables sur soundcloud en ligne sont ainsi disponibles et téléchargeables sur le site de la NYPL. Les airs un peu folks rappelleront Henri Dès et Anne Sylvestre aux plus vieux. Chaque chanson, de 3 à 4 minutes, porte un message clair, du plaisir de la lecture aux petites inquiétudes de la vie. Elles ont été écrites par des bibliothécaires et ciblent aussi bien les parents que les personnels éducatifs.

Un livret en version pdf regroupe l'ensemble des textes, avec des illustrations de Antonio de Jesus. Un CD est mis à disposition dans les bibliothèques du réseau.

Une version karaoké existe même sur le compte YouTube de l'institution pour deux de ces chansons.

 

Source: Livres Hebdo