Biblioworld

samedi 24 janvier 2015

Un portail de vente de livres numériques pour les librairies indépendantes belges

LIBREL

Le marché du livre numérique gagne du terrain en Belgique. Et pour répondre à cette demande, plusieurs libraires indépendants de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont mis en place la plate-formeLIBREL. Il s'agit d'un site internet où il est possible d'acheter des livres sous format numérique, tout en conservant la proximité avec son libraire habituel.

"Nous, les libraires indépendants, nous voulions fédérer nos efforts pour proposer ce site qui permet aux gens d'acheter leur livre en version numérique" explique Olivier Verschueren, de la librairie Livre aux Trésors, à Liège. Mais L'intérêt de cette nouvelle plate-forme ne s'arrête pas là. "LIBREL se veut dynamique. Il doit être la vitrine de notre métier, de notre spécificité. Le site comporte d'autres types d'informations que les grosses industries du livre numérique. Il y a nos coups de cœur, nos critiques, nos conseils."

Chaque librairie possède sa propre page sur le site, avec ses livres mis en avant, mais aussi ses activités. "On trouve aussi sur LIBREL nos agendas, avec nos manifestations et rencontres littéraires qu'on organise dans nos librairies", termine Olivier Verschueren. Le site est en ligne depuis décembre dernier, et les librairies indépendantes désireuses sont libres de rejoindre la trentaine déjà présente sur la plate-forme. 

Source: rtbf

Posté par Livreblog à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 23 janvier 2015

Offrez un livre numérique à votre grand-mère pour sa fête

pop-up_tablier-de-mamie

Destinée au 2-8/9 ans, la plateforme www.e-stoires.com propose une variation de l'histoire du soir : une nouvelle manière ludique et émotionnelle de raconter, puis de transmettre à travers le temps une histoire, d'une génération à une autre. A l'occasion de la fête des grands-mères (1er mars), e-stoires a créé "Le Tablier de Mamie" en partenariat avec Audrey Hannachi, directrice des éditions Les Néphélées et illustrée par Julie Machado.
C'est l'histoire d'un enfant qui parle de sa mamie, car elle possède un tablier... magique. Et ses pouvoirs vont bien au-delà que ceux de protéger ses vêtements quand Cosma). L'histoire racontée se présente sous la forme du livre numérisé dans les pages duquel la vidéo du conteur est incrustée un peu à la manière des livres magiques dans Harry Potter !... La lecture de l'e-stoire en mode plein écran permettra à la grand-mère de s'immerger totalement dans le livre : elle voit et entend sa petite-fille ou son petit-fils lui raconter l'histoire ! De son côté, la grand-mère aura également la possibilité de remercier le proche qui lui a raconté et envoyé l'e-stoire.

Pour pouvoir enregistrer des e-stoires, l'utilisateur doit acheter des « e-nuggets » (monnaie virtuelle qui permet d'enregistrer les e-stoires).elle fait de la cuisine ! Créé pour l'occasion, ce titre exclusif a pour vocation d'être un cadeau que des enfants (entre 7 et 12 ans) offriront à leurs grands-mères, après l'avoir enregistré avec leur propre voix et leur image incrustée dans chaque page, avec l'aide de leurs parents. Il sera mis en ligne le 20 janvier 2015 pour les petites filles et le 27 janvier, pour les garçons. L'e-stoire reçue par la grand-mère se présentera comme un véritable mini film avec un générique de début et de fin, des animations et musiques (signées Vladimir 

Ils sont crédités dans son compte et valables 12 mois.
Après la première histoire offerte, le prix de cette histoire à enregistrer sera de 20 e-nuggets.
Le site propose quatre formules tarifaires, sans engagement de durée :

  • 9.90 euros = 10 e-nuggets (1 e-stoire)
  • 14.90 euros = 20 e-nuggets (2 e-stoires)
  • 24.90 euros = 40 e-nuggets (4 e-stoires)
  • 49.90 euros = 100 e-nuggets (10 e-stoires)


Un utilisateur a également la possibilité de donner des e-nuggets à un autre utilisateur du site e-stoire.
Pratique pour donner des e-nuggets à belle-maman qui souhaite raconter une e-stoire à son petit-fils... mais qui est réticente à l'idée d'utiliser sa carte bleue sur internet.

Source: Capgéris

Posté par Livreblog à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L’ebook d’occasion légal aux Pays-Bas sous condition

Tom Kabinet

Le site Tom Kabinet a tenté l’expérience, via son portail, il propose aux lecteurs de revendre des livres numériques d’occasion.  Les éditeurs hollandais l’ont rapidement poursuivi en justice estimant que cette pratique n’était pas légale.  Le fondateur du site de revente d’ebooks estimait quant à lui être dans son droit, et s’est appuyé sur la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne qui avait validé la revente d’occasion de logiciels. Pour lui, la vente d’ebooks de seconde main est assimilable à la revente de logiciels (affaire Oracle contre UsedSoft).

Après des allers-retours devant la justice, il semblerait que la Cour de justice néerlandaise a décidé de juger légale la vente de livres numériques d’occasion à condition que celui qui les vend s’assure par tous les moyens que l’exemplaire vendu n’est pas une copie piratée. Tom Kabinet a commencé à faire le ménage, mais cette tâche est délicate. Le co-fondateur du site a déclaré à Gigaom qu’il n’y avait pas de moyen 100% fiable pour identifier un livre numérique illégal. Eux-mêmes apposent une sorte de water marking pour éviter qu’un livre ne soit revendu plusieurs fois. La solution serait de demander aux revendeurs de présenter la facture du livre au moment de la mise en vente d’occasion du ebook, et, le site est en train de travailler en ce sens afin de ne plus avoir de démêlées avec la justice. 

Source:  Idboox

Posté par Livreblog à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 22 janvier 2015

Prix Sorcières 2015, les lauréats !

 

Le petit curieux

Prix Sorcières 2015

Tout-petits

 

Un jour, un petit curieux a pris ce livre entre ses mains. Il a regardé par ce trou et il a vu tout un tas de choses. Et toi, que vois-tu ?


Edouard Manceau - Ed. Milan

 

le chien que nino n'avait pas

Prix Sorcières 2015

Album

 

Le chien que Nino n'avait pas faisait semblant d'être un écureuil dans les bois, aimait plonger dans le lac et osait même sauter sur les genoux de la grand-mère. Bien sûr, maman ne voyait pas le chien que Nino n'avait pas. Seul Nino le voyait. Jusqu'au jour où Nino reçut un chien. Un chien que tout le monde pouvait voir.

 Edward van de Vendel et Anton van Hertbruggen. Éd. Didier Jeunesse

 

 

le_meilleur_livre_pour_apprendre_a_dessiner_une_vachePrix Sorcières 2015

Première Lecture

Voici toutes les instructions pour apprendre à dessiner correctement une vache étape par étape : les quatre pattes, la queue, la tête allongée, les dents... Oups ! Pas de panique : cet album donne aussi toutes les instructions au cas où votre vache ressemblerait dangereusement à un crocodile ! Et si l'animal en question se jette soudain sur le dessinateur pour le dévorer, il sera toujours temps de sortir sa gomme...

Hélène Rice et Ronan Badel. Éd. Thierry Magnier

 

 

couv-_le_ciel_nous_appartientPrix Sorcières 2015

Roman Juniors

 

Tout le monde pense de Sophie qu'elle est une orpheline. Nulle femme n'a en effet survécu au naufrage qui la laissa, à l'âge d'un an, flottant dans un étui à violoncelle au beau milieu de la Manche. La fillette demeure cependant intimement persuadée que sa mère n'a pas sombré avec le navire. Alors, lorsque les services d'Aide à l'enfance anglais menacent Charles Maxim, son tuteur, érudit généreux aussi courtois que maladroit, aux méthodes d'éducation fantasques, de lui reprendre la garde de Sophie, celle-ci, suivant l'enseignement de ce doux rêveur, décide de ne négliger aucune possibilité, et part pour Paris en sa compagnie, sur les traces de sa mère... Une cavale menée sous le signe de l'espoir, qui conduira la fillette aux cheveux couleur des éclairs sur les toits de la ville-lumière. Elle y fera la connaissance de Matteo et de sa bande de danseurs du ciel. Froussards et phobiques des hauteurs s'abstenir : mieux vaut avoir le coeur bien accroché pour pouvoir suivre ces gamins-là ! 

Katherine Rundell. Ed les Grandes Personnes

 

 

Le-passage-du-diable-de-Anne-FinePrix Sorcières 2015

Roman Ados

 

Depuis son plus jeune âge, Daniel Cunningham a vécu enfermé, avec pour seule compagnie les livres et sa mère - qui l'a gardé reclus, à l'écart du monde extérieur, et qui n'a cessé de lui répéter qu'il était malade. Un jour, des coups frappés à la porte vont tout changer. Des voisins ont découvert son existence, et résolu de libérer Daniel de l'emprise de sa mère. Pris en charge par le Dr Marlow et sa famille, il va découvrir peu à peu que tout ce qu'il tenait pour vrai jusque-là n'était qu'un tissu d'histoires racontées pour le protéger. Mais le protéger de quoi ? De sa vie d'avant, Daniel n'a gardé qu'une maison de poupée. Et pas n'importe quelle maison de poupée : c'est la réplique exacte de la maison natale de sa mère, une maison qui recèle de nombreux et sombres secrets. Jusqu'à quels vertiges ces secrets conduiront-ils Daniel ?

Anne Fine. Éd. École des Loisirs
 

 

Nous_notre_Histoire

Prix Sorcières 2015

Documentaire

 

Dans les manuels scolaires, les documentaires et les encyclopédies classiques, on découvre l'histoire de l'humanité par ses grands hommes, ses dates marquantes et ses événements spectaculaires. Rien de tel dans cet album. Yvan Pommaux a choisi de ne pas mentionner un seul nom de roi, d'impératrice, ni de chef quelconque. Sa fresque de l'Histoire de l'humanité, il l'a voulue humaniste, sans hiérarchie. Une peinture des faits et gestes qui font notre grandeur. 

Yvan Pommaux. Éd. École des Loisirs

Posté par Livreblog à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 21 janvier 2015

Les libraires sont invités à propager #mynextread

#mynextread

La Fédération européenne et internationale des libraires (EIBF) a présenté le 21 janvier 2015 à Paris la première campagne de communication virale ouverte à tous les libraires d'Europe et même du monde. Invitant leurs clients à prendre un selfie (autoportrait) avec un livre et à partager cette photo sur internet, les libraires sont au cœur du dispositif baptisé #mynextread, sous-titré en France "Et toi, tu lis quoi ?"Au-delà de la promotion de la lecture, l'opération est aussi conçue comme un moyen pour l'EIBF de renouveler l'attention des décideurs politiques européens sur la défense de la profession et des valeurs figurant dans sa charte du livre.

"Pour que chacun puisse lire ce qu’il veut, quand il veut, dans le format de son choix" est le message défendu par cette charte et véhiculé par #mynextread.

Afin d’aider les libraires à relayer la campagne, l’EIBF met gracieusement à leur disposition des modèles de marque-page, sacs et tee-shirts susceptibles d’être personnalisés aux couleurs des librairies, via le formulaire disponible sur http://eibf-booksellers.org/linksEntièrement centrée sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), #mynextread vivra au gré des expériences de lecture et de partage des internautes. Le syndicat de la librairie française (SLF) a déjà fait savoir qu'il relayerait l'initiative auprès de ses adhérents.

Source: Livres Hebdo



Une héroïne de Modiono aura un terre-plein à son nom à Paris

Dora Bruder Modiano

Dora Bruder, cette jeune fille juive dont Patrick Modiano a tenté de reconstituer l'histoire dans un de ses livres les plus poignants, aura bientôt une promenade à son nom à Paris. C'est ce qu'a annoncé la maire de la capitale, Anne Hidalgo, lundi 19 janvier, lors d'une soirée d'hommage public à l'écrivain au Théâtre de la Ville. 

Après l'attribution du prix Nobel de littérature 2014 à Modiano, « j'ai relu un certain nombre de vos livres, a déclaré la maire s'adressant à l'auteur présent sur scène. Dora Bruder m'a énormément émue. J'ai décidé de donner ce nom à une rue de Paris, dans le 18e arrondissement ». C'est l'arrondissement, précisément, où vivait Dora Bruder. Elle habitait 41, boulevard Ornano, près de la porte de Clignancourt.

Le lieu a été choisi : il s'agit d'un terre-plein situé entre la rue Leibnitz et la rue Belliard, dans ce quartier entre la porte de Clignancourt et celle de Saint-Ouen. La proposition de la maire sera soumise à la commission de dénomination qui se réunit le 5 février. 

En décembre 1988, Patrick Modiano est frappé, en feuilletant un vieux Paris-Soir de 1941, par une petite annonce : les parents de Dora Bruder recherchent leur fille de 15 ans. « Un mètre cinquante-cinq, visage ovale, yeux gris marron, manteau sport gris, pull-over bordeaux. » Elle a disparu. Une fugue. Des années durant, l'écrivain est hanté par cette silhouette qui lui rappelle sa propre adolescence. « Moi aussi, j'ai fait des fugues, comme on en fait tous vers 14-15 ans. Je me suis senti un peu solidaire », a-t-il confié lundi soir.

Avec l'aide de Serge Klarsfeld, il se lance alors sur les traces de Dora Bruder. Elles mènent au camp d'internement de Drancy, puis à Auschwitz, où la jeune fugueuse a finie gazée, en 1943. Le résultat de son enquête tient dans ce livre, Dora Bruder, publié chez Gallimard en 1997. Sans doute le plus fort de tous ceux signés par l'écrivain. A travers ces pages, il cherche Dora, mais aussi son propre père, Albert Modiano, qui se cachait également dans le Paris de cette époque noire.

En choisissant de donner le nom de Dora Bruder à un lieu de Paris – sous réserve que le conseil municipal vote le projet –, Anne Hidalgo rend évidemment hommage au lauréat du prix Nobel, dont l'œuvre est nourrie par cette ville, de La Place de l'Etoile (1968) à Paris tendresse (1990). Mais elle prolonge aussi le travail de Modiano et de Klarsfeld, qui ont voulu arracher Dora Bruder et bien d'autres à l'oubli qui les menaçait. Entre un livre majeur et une promenade à son nom, Dora Bruder ne pourra pas disparaître de sitôt des mémoires.

Source: Le Monde

 

Posté par Livreblog à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 20 janvier 2015

La quinzaine du livre numérique jeunesse de Grenoble

19762_562_jojo

Les bibliothèques municipales de Grenoble et la librairie Arthaud lancent une grande opération autour du livre numérique pour enfants, baptisée « La quinzaine du livre numérique jeunesse ». L’objectif est de faire découvrir à tous les publics les créations numériques pour tablettes et smartphones conçues pour les enfants. Pendant 15 jours, parents, enfants et professionnels pourront assister à diverses manifestations autour du livre application pour enfants et des livres numériques enrichis. Parmi les réjouissances, des rencontres pour les parents et les professionnels des ateliers pour les enfants, une conférence sur l’accompagnement à l’usage des tablettes ainsi qu’une exposition décrivant les différentes étapes de fabrication d’un livre numérique.  De plus, un prix du livre numérique jeunesse sera attribué par un jury de professionnels. L’évènement débutera le 27 janvier pour se terminer le 7 février !

Source: Idbooox

Pour en savoir plus, vous découvrir le programme des animations proposée par la bibliothèque municipale de Grenoble e ncliquant ici.

lundi 19 janvier 2015

L'université de Douala à l'ère de la bibliothèque numérique

schema_bookbox

Le dispositif QuickDo-BookBox, qui permet aux utilisateurs des pays du Sud d'accéder à bas coût à des ouvrages de référence, entrera le mois prochain, dans sa phase pilote, au Cameroun. QuickDo-BookBox est un dispositif inédit de technologies logicielles et matérielles qui permet d'acquérir par téléchargement des ouvrages scientifiques, techniques et littéraires. Mis en place par un ingénieur informaticien camerounais, il ambitionne de favoriser un accès élargi aux connaissances et à la culture, via le livre numérique. Présenté lors du forum des chercheurs et innovateurs d’Afrique de l’Ouest et du Centre, organisé à  Yaoundé le mois dernier (du 11 au 12 décembre), le dispositif permet le téléchargement d'ouvrages de référence, sans que l'utilisateur ait besoin d'une connexion Internet.
 
"Au préalable, il faut qu’un éditeur accepte, sous certaines conditions, de transférer en un clic son contenu vers nos serveurs", explique à SciDev.Net Dominique Buendé, le concepteur.
"Ensuite le contenu est numérisé, converti, crypté et envoyé via l'Internet vers des bornes Q-box  dans des lieux d'acquisition du savoir, comme les universités, les centres de lecture, les centres culturels, etc." 

Au bout de la chaîne, explique encore l’inventeur, les utilisateurs, munis d’une liseuse (une espèce d’IPad conçu spécialement pour la  lecture) alimentée à l’énergie solaire, se connectent pour télécharger le livre de leur choix et payer via un téléphone portable.  L'Internet n'intervient, dans la chaîne de transmission, qu'entre les bornes Q-box et les serveurs de QuickDo-BookBox.  En d'autres termes, l'utilisateur n'a besoin, à aucun moment, d'une connexion Internet, pour télécharger des ouvrages.  Il se déplace vers le centre de distribution le plus proche, pour télécharger ses ouvrages. 

"C’est un choix volontaire que nous avons fait pour intéresser tout le monde, même les gens des zones reculées dans les villages qui vivent sans électricité", explique encore Dominique Buendé. 

"La deuxième raison est d’amener les gens à lire. Il faut redonner le goût de la lecture au public. Avec l’option des liseuses, les parents sont sûrs que l’enfant ne s'amuse pas, mais qu’il lit." 

"Les habitants  des zones urbaines, périurbaines, et même rurales d’Afrique peuvent acquérir à moindre coût les livres les plus récents", explique Dominique Buendé, qui dit avoir réussi à convaincre un éditeur français, vendant des livres à 15 euros sur Amazon de les céder à un euro sur QuickDo-BookBox. 

Selon l'inventeur, la marge bénéficiaire est réalisée à l’échelle, avec environ 200 millions de consommateurs potentiels en Afrique francophone.  L’ambition du promoteur de  QuickDo-BookBox  est de "démocratiser l’accès au savoir",  en conciliant les intérêts de l’éditeur, de l’auteur et du lecteur. armi les institutions ayant souscrit au projet se trouve l’université de Douala. Elle représente le site pilote du Cameroun.  Début février, précise Chantal Moukoko, de la Bibliothèque de l’Université de Douala, "QuickDo-BookBox sera opérationnel à l’université de Douala." 


"La France a octroyé à l’université une subvention de 20.000 euros pour nous équiper en bornes QuickDo-BookBox, de même qu'en liseuses et pour parachever l’aménagement de la bibliothèque avec un pan dédié exclusivement à la bibliothèque numérique", explique-t-elle. 

Source: Scidev.net

Posté par Livreblog à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 18 janvier 2015

Bibliothèques, la revue de l'ABF en format accessible

77-au-coeur-du-politique-bibliotheques

L’Association Valentin Haüy adapte Bibliothèque(s) la revue de l’Association des Bibliothécaires de France pour qu’elle soit accessible aux bibliothécaires empêchés de lire  car ils sont déficients visuels. Chaque numéro est disponible dans une version « full-daisy » : le document est proposé à la fois en voix de synthèse et en texte numérique, les deux formes étant synchronisées et structurées.

Le dernier numéro adapté est directement accessible, ici, en téléchargement sur Éole, la bibliothèque en ligne de l’AVH.  Ce service est réservé aux bibliothécaires qui ont apporté une preuve de leur empêchement à lire.

Source:  acessbibabf

samedi 17 janvier 2015

Les parlementaires adoptent les orphelines

assembleenationale_dion_2

15 députés et sénateurs réunis le 15 janvier en commission mixte paritaire (CMP) ont adopté une rédaction commune de la loi transposant en droit français trois directives européennes, dont l’une concerne la numérisation des œuvres orphelines par les bibliothèques. Lors de son vote le 18 décembre, le Sénat avait modifié à la marge le texte approuvé par l’Assemblée nationale le 10 décembre, notamment sur un des articles concernant cette numérisation. Les sénateurs avaient supprimé un amendement des Verts qui limitait à cinq ans la période pendant laquelle les bibliothèques pourraient demander d’éventuels frais de consultation afin de couvrir les charges de numérisation. La CMP a réintroduit cette disposition dans son texte de consensus, en fixant une durée de sept ans : les sénateurs avaient justifié la suppression de l’amendement en expliquant que les bibliothèques pourraient fixer des frais élevés de consultation si elles n’avaient qu’une courte période à leur disposition pour couvrir leurs charges. Les Verts à l’origine de la disposition faisaient valoir que l’absence de limite dans le temps pouvait inciter certaines bibliothèques à percevoir des frais de consultation au-delà des coûts engagés pour la numérisation. La loi entrera en vigueur après sa publication auJournal officiel, qui doit intervenir dans les quinze jours. Concernant la numérisation, il reste toutefois un décret à paraître, définissant notamment les sources d’information que les bibliothèques doivent consulter pour établir qu’elles ont bien “procédé aux recherches diligentes et avérées” des ayants droit des œuvres qu'elles souhaitent numériser.

Source: Livres Hebdo

Posté par Livreblog à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 16 janvier 2015

Opération nationale de soutien à Charlie Hebdo dans les librairies indépendantes

charlie_h

Les libraires indépendants sont très nombreux à se mobiliser pour défendre Charlie Hebdo et la liberté d'expression (réalisation de vitrines, de tables, organisation de rencontres, de débats, réalisation d'affiches ou de marque-pages avec des illustrateurs, publication d'ouvrages, dons...).

Ils organisent demain, une journée nationale de solidarité à l'occasion de laquelle ils reverseront à Charlie-Hebdo une part de leurs recettes du jour.

Les libraires indépendants tiennent ainsi à soutenir la poursuite de la publication de Charlie Hebdo et à réaffirmer leur attachement indéfectible, à travers la diffusion de la presse et des livres, à la liberté d'expression.

Source: Communiqué de presse du Syndicat de la Librairie Française

Posté par Livreblog à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 15 janvier 2015

Les livres scolaires britanniques invités à ne pas représenter de porc pour éviter l'offense

Peppa pig

Peppa Pig peut-elle offenser un juif ou un musulman ? Les  presses universitaires d'Oxford (Royaume-Uni) ont en tout cas invité les auteurs de livres scolaires britanniques à ne pas représenter de cochon (entier ou transformé en saucisses) afin de ne pas offenser les lecteurs qui n'en consomment pas pour des raisons religieuses Cette consigne, révélée par les médias britanniques mercredi 14 janvier, intervient en plein débat sur la liberté d'expression depuis l'attaque contre Charlie Hebso en FranceElle a été formulée pour faciliter l'exportation de ces manuels, s'est défendu un porte-parole d'Oxford University Press (OUP).   

"Une grande partie du matériel éducatif que nous publions au Royaume-Uni est vendu dans plus de 150 pays. Partant de là, ces livres doivent prendre en compte une gamme de sensibilités culturelles différentes", explique ce dernier dans The Independent (en anglais)

Le député conservateur Philip Davies s'est insurgé contre cette ligne éditoriale et a appelé le gouvernement à intervenir. "La brigade du politiquement correct semble avoir pris le contrôle de nos écoles", s'indigne-t-il dans le Daily Mail (en anglais)."La religion juive interdit de manger du porc, pas de mentionner le mot ou de représenter l'animal", abonde dans les colonnes de ce journal le porte-parole d'une fédération d'associations juives, le Jewish Leadership Council. 

"Je suis tout à fait d'accord. C'est une totate absurdité", a déclaré de son côté le député musulman travailliste Khalid Mahmood.  

Source: Culturebox