bsf

Vendredi 11 octobre, l’association Bibliothèques sans frontières (BSF) a présenté à Paris la future bibliothèque en kit qu’a imaginé pour elle le designer Philippe Starck. Pour donner vie à ce dispositif innovant, destiné à fournir un accès à la culture aux victimes des crises humanitaires, le designer français s’est inspiré des «flightcases», ces caisses utilisées par les musiciens pour ranger leur matériel. Le résultat, baptisé «Ideas box», se compose de 4 cubes et 2 boîtes de rangement pesant environ 300 kilos et pouvant tenir sur 2 palettes pour faciliter le transport.

Les cubes renferment des ressources organisées en 4 modules: «Connecter», qui rassemble le matériel de connexion à Internet par satellite et 10 tablettes Android; «Apprendre», une bibliothèque de 250 livres imprimés, 5000 livres électroniques et 50 liseuses; «Jouer», qui intègre un cinéma pour la projection de films, des jeux de société et des jeux vidéo; «Créer», un laboratoire créatif avec 5 mini caméras permettant aux populations de réaliser leurs propres films. Chaque cube peut également se transformer en table, en scène ou en gradins, selon les besoins. «Ce projet est né d’un pari: que chaque personne victime de conflits ou de catastrophes naturelles puisse avoir accès à l’information, à des activités culturelles qui lui permettent de se reconstruire et de se projeter vers l’avenir, même si ce dernier est incertain», a déclaré Jérémy Lachal, directeur de BSF lors de la présentation du dispositif à la mairie de Paris.
 
Grâce au soutien financier de plusieurs contributeurs (dont l’association Pierre Bellon, la fondation Alexander Soros, la mairie de Paris), 5 bibliothèques (dont le coût unitaire de construction est d’environ 40000$) verront le jour d’ici la fin de l’année. Les premières devraient être déployées en février 2014 au Burundi, puis à l’été au Rwanda..

Source: Livres Hebdo