Livre numérique collège

Les élèves de sixième et de cinquième du  collège Gambetta de Lys-lez-Lannoy vont avoir des manuels numériques. Doit-on craindre l’arrivée, dans les classes, du livre numérique ? « Pas du tout. C’est plutôt une bonne chose », assure le principal du, Abdelaziz Kissany. Si l’homme est aussi convaincu par ce dispositif lancé et financé par le conseil général, c’est tout simplement que celui-ci l’a testé dans son ancien collège, à Grande-Synthe.

Selon lui, le livre numérique permet tout d’abord d’alléger les cartables que l’on sait beaucoup trop lourds pour des enfants en pleine croissance. Mais il est surtout, selon ce principal, un support pédagogique adapté à des jeunes qui baignent dans la culture de l’image : « Le livre numérique ouvre d’autres perspectives. Il existe une interaction entre les élèves et les professeurs. À tout moment, ces derniers peuvent rebondir en enrichissant leurs propos avec une image ou une vidéo qu’ils trouvent, en direct, sur Internet. »

Séduisant, en effet. Mais n’est-il pas gênant, pour un collégien, de ne plus avoir, de manuels scolaires entre les mains ? « Ils pourront toujours les consulter mais, chez eux, à la maison », rassure le principal avant de préciser : « Nous allons voir comment nos élèves réagissent mais les premiers tests réalisés en fin d’année dernière ont montré que l’interaction facilitait la concentration. Les jeunes décrochent moins facilement car le professeur arrive à les surprendre ».

Pour Abdelaziz Kissany, pas question d’opposer le numérique et le papier, « ce n’est pas antinomique. Il faut pouvoir avoir accès aux deux. Ils sont complémentaires tout simplement. »

Source: La voix du Nord