bibli-boise3

Lire un livre c’est bien. Mais se rendre à la Bibliothèque du Boisé (Montréal), la première certifiée LEED platine au Canada, c’est mieux et même excellent pour la santé, selon le cardiologue François Reeves. L’auteur du livre Planète Cœur, qualifie la bibliothèque de «nec plus ultra» des édifices écologiques, puisqu’en diminuant ses émissions de gaz à effet de serre (son empreinte carbone équivaut à zéro), la bibliothèque permet par le fait même d’éliminer plusieurs polluants toxiques présents dans l’air.

«Si tous les bâtiments du Canada devenaient LEED platine, les maladies environnementales qui sont présentes dans notre milieu diminueraient énormément. Cette bibliothèque en est un magnifique exemple», indique le Dr Reeves.

Il semble que ce soit un endroit où il fait bon se retrouver. Lors du passage de TC Media, la bibliothèque était bondée. À l’heure du dîner, presque chaque fauteuil de lecture aligné à la grande baie vitrée donnant sur la verdure du parc Marcel-Laurin était occupé. Examens de fin d’année obligent, les salles d’études étaient aussi toutes prises par des jeunes. D’ailleurs, la Bibliothèque du Boisé a été la plus visitée du réseau de Montréal en 2014, avec ses 430 000 visiteurs. Environ 1900 prêts de documents y sont faits quotidiennement. Le projet de la bibliothèque, qui a bénéficié d’une enveloppe de 26,4 M$, a obtenu 52 crédits sur 70 possibles dans les critères d’évaluation du standard Leadership in Energy and Environmental Design. Le système de géothermie assurant le chauffage et la climatisation du bâtiment, avec ses 42 puits, permet de réduire la consommation d’énergie de l’édifice de 63%, par rapport au Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments. La bibliothèque consomme aussi 40% moins d’eau grâce à ses appareils sanitaires à faible débit et à son «xéropaysagisme», un aménagement paysager utilisant des végétaux nécessitant peu d’eau.

Source: Metro