ecologie numérique

La COP21 qui s'est ouverte hier à Paris. C'est le moment de s'interroger sur nos pratiques autour du livre numérique. Lire le billet sur Archimag.

"Vingt millions d'arbres (dont un sur cinq provient encore de forêts anciennes) sont abattus chaque année pour fabriquer les centaines de milliers de livres publiés. Mais selon l'InstitutCarbone4, la création d'un livre ne représenterait que 1,3 kg en équivalent Carbone, contre 135 kg pour un Ipad, et 168 kg pour une liseuse.

Selon ces chiffres, lire sur une liseuse deviendrait donc écologiquement intéressant à partir du 130ème livre lu. Mais quand on sait qu'un Français lit en moyenne 16 livres par an, il faudrait donc 8 ans avant que le ratio liseuse vs livre papier s'inverse. Pourtant, on ne garde généralement pas aussi longtemps un tel outil, en raison de ses pannes, et surtout de son obsolescence programmée destinée à nous faire renouveler régulièrement nos équipements électroniques. Le livre papier, lui, est quasiment inusable (si conservé dans de bonnes conditions, évidemment).

De plus, c'est du côté du recyclage que le fossé se creuse entre les deux supports de lecture: si les matières premières nécessaires à la fabrication des liseuses et tablettes (plastiques, matériaux chimiques, lithium des batteries, etc) peinent encore à être recyclées correctement, le recyclage des livres papier améliore encore leur impact environnemental. Selon l'Analyse de cycle de vie de Terre Vivante sur la fabrication des livres, une tonne tonne de papier recyclé permettrait en effet d'épargner 17 arbres et économiserait 40% d'eau et d'énergie."

L'interprétation du ratio indiqué me semble un peu faussée. 130 livres lus, les liseuses en moyenne achetées pour trois ans, 44 livres/an. Un chiffre qui n'est pas disproportionné par rapport aux gros lecteurs qui sont concernés par les liseuses. Acheter une liseuse pour ne lire que moins de deux livres par mois (1,33 en l'occurrence), sincèrement je ne vois pas trop l'intérêt. Estimez votre ratio, pour savoir si vous êtes un lecteur numérique "écologiquement responsable"!

Source: Aldus