médiathèque-estaminet Grenay

La médiathèque-estaminet de Grenay (Pas-de-Calais) a proposé sa candidature et a reçu le prix dans la catégorie « Accueil » du Grand Prix des bibliothèques francophones. Une reconnaissance fort appréciée par les équipes et par la municipalité.   La médiathèque-estaminet n’a pas encore fêté son premier anniversaire qu’elle est déjà mise à l’honneur par un magazine spécialisé, Livres Hebdo, destiné aux professionnels du livre, principalement aux libraires, aux éditeurs et aux bibliothécaires.

« Cette revue nous avait conseillé dès l’inauguration en juin dernier de participer à leurs Prix, vu l’originalité et la qualité de notre réalisation », confie le maire, Christian Champiré. Ce « concours », réservé aux bibliothèques francophones, se décline en quatre catégories : innovation, accueil, espace intérieur, animation.

Le Prix de l’accueil a ainsi été décerné à la structure grenaysienne courant décembre dans les locaux de la bibliothèque historique de la Ville de Paris. des mains d’un jury présidé par l’écrivain David Foenkinos. « Nous sommes la seconde ville de la région à recevoir ce Prix, juste après Anzin », souligne Ali Boukacem, directeur général des services. « Ce Prix apporte du plaisir pour les équipes », selon le maire, « mais aussi pour les habitants qui verront que l’engagement a non seulement été concrétisé mais qu’il est aussi reconnu ».

Plusieurs caractéristiques ont conquis le jury. Le concept du coin « estaminet », qui prolonge le comptoir d’accueil, mais pas que. Le fait d’intégrer différents services au sein de l’équipement (le Relais d’assistantes maternelles, la PMI, le Point Information Jeunesse, la Mission locale, la billetterie Ronny Coutteure...), a beaucoup joué. Tout ça dans le but de multiplier les clés d’entrée à la médiathèque, suivant l’enjeu de parvenir à désacraliser le livre auprès de tous les publics, de rendre accessible la culture à tous. Il ne faut pas non plus oublier la mise à disposition d’un studio de répétition, une salle dédiée à des ateliers cuisine. Et aussi, la partie extérieure du bâtiment qui comprend des jeux, des bancs sonores, une petite scène, ainsi que des transats pour les beaux jours. Autre paramètre : une large amplitude horaire d’ouverture (44 heures), « alors que la moyenne des bibliothèques des grandes villes atteint seulement les 40 heures ».

Source: La Voix du Nord