Meg Rosof

On le surnomme volontiers le «Nobel de littérature jeunesse». L'Américaine Meg Rosoff a reçu mardi 5 avril le prix Astrid Lindgren (Alma), récompense suédoise dotée de 550.000 euros, décernée à un auteur, illustrateur ou une organisation œuvrant dans le domaine littéraire pour les enfants et défendant des valeurs proches de la créatrice de Fifi Brindacier. Meg Rosoff, née en 1956 est une romancière connue pour ses livres destinés aux adolescents. Elle incarne superbement cette génération d'auteurs qui évoquent cette période de la vie avec justesse et finesse.

Le jury suédois a ainsi salué un écrivain qui «décrit des adolescents à la frontière entre l'enfance et la vie adulte, confrontés à des épreuves difficiles dans la recherche de leur moi, parfois à la limite, voire au-delà, de l'intolérable. Ses personnages principaux, aux prises avec leur propre identité et leur sexualité, se retrouvent involontairement dans des situations chaotiques. Tout comme Astrid Lindgren, Meg Rosoff fait preuve d'une empathie et d'une loyauté totales envers les jeunes... Elle agrémente la noirceur avec humour pour aboutir à un chef-d'œuvre stylistique.» Meg Rosoff a fait son entrée en littérature jeunesse, en 2004, de manière fracassante avec Maintenant c'est ma vie (Albin Michel jeunesse), un roman dystopique, bien avant que ce genre à la lisière de la science-fiction ne soit à la mode. Dans ce livre, un groupe d'adolescents voit sa vie être bouleversée lorsque des attentats éclatent, prémonitoires d'une 3e guerre mondiale. Ce premier roman qui reçut plusieurs récompenses fameuses dont le Guardian Children's Fiction Prize et le Michael L. Printz Award a été adapté au cinéma en 2013.

Source: Le Figaro