Pétition extention horaire BU

Le Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques a publié pour s'opposer à l'extention de l'ouverture des bibliothèque universitaire proposé par le gourvernent  dans son plan intilué "Bibliothèques Ouvertes" il y a quelques mois (pour en savoir plus lire l'article suivant en cliquant ici).  Voici le texte de la pétition: 

"Madame la Ministre, nous, personnels des bibliothèques, attachés au service public et à la qualité de notre offre documentaire, tenons à réaffirmer que :

  • nous ne sommes pas opposés, par principe, à toute extension des horaires d’ouverture des bibliothèques universitaires qui sont des services publics fondamentaux d’éducation, de formation, de recherche et de culture, mais rappelons que les BU sont déjà les services les plus ouverts sur les campus ;
  • nous aurions même pu y être favorables, avec les moyens correspondants, dans les établissements ou les sections où, dans un constat partagé avec les représentants des personnels, il aurait été évident que cela répondait à un besoin social.

    Mais nous refusons toute extension des horaires d’ouverture dans le cadre que vous nous proposez, avec des moniteurs étudiants, non qualifiés, jetables et corvéables à merci, des services dégradés et/ou des espaces restreints. Ce n’est pas notre conception des missions de service public des bibliothèques universitaires.

    Madame la Ministre, si vous voulez réellement améliorer les services offerts par les BU, augmentez d’abord les financements pour porter l’offre documentaire au niveau des standards internationaux ; et si vous considérez que, pour répondre à leurs missions, les bibliothèques universitaires doivent ouvrir davantage, créez les postes de titulaires nécessaires, abondez les budgets en conséquence et proposez aux personnels des compensations attractives pour que ces extensions ne se fassent pas aux dépens de leur qualité de vie. La valorisation du service public ne peut passer que par une valorisation des personnels.

    Mais, Madame la Ministre, ouvrir davantage, juste pour « l’affichage », nous, personnels des bibliothèques, attachés au service public et à la qualité de notre offre documentaire, nous nous y opposons !"