Cabine téléphonique bibliothèque

À compter de ce lundi, six villages de la communauté de communes du sud-ouest du Calaisis (CCSOC) inaugureront leur « Cabinalivre ». Derrière ce mot, se cachent des bibliothèques d’un genre nouveau : l’idée est de donner une seconde vie à des cabines téléphoniques hors d’usage en y posant des livres.  Tout a commencé il y a près d’un an avec la loi Macron permettant à Orange de ne plus entretenir les cabines téléphoniques inutilisées depuis l’expansion du portable. Dans la tête de Barbara Lefebvre-Mondejar, responsable culture de la CCSOC, et de quelques élus, puis avec Anne Versailles, artiste en résidence invitée par cette même CCSOC, a germé l’idée de les recycler dans le réseau de lecture publique. Orange a débranché les cabines et récupéré les combinés. L’habitacle appartient désormais aux municipalités.

Patrick Crombez, président de l’Omnisport de Fréthun, a dessiné bénévolement les plans d’aménagement intérieur et les a transmis aux villages concernés. Aidé de trois autres passionnés, il a démonté celle de Fréthun, mal placée, pour l’équiper et la transformer. «Pour sa décoration extérieure, j’ai voulu assembler lecture et jardin, explique Patrick Crombez. La cabine sera insérée dans une carcasse de voiture, on y mettra du sable, des oyats, un palmier, pour une ambiance vacances plutôt déjantée. Ma fille Sophie réalise les peintures. » La cabine sera installée près de la maison des associations afin qu’elle soit plus accessible. La municipalité a assuré le démontage, le transport et l’installation avec l’aide des ouvriers municipaux. « Elle nous prête à l’année le hangar et l’outillage, ce qui nous permet de créer toutes sortes de machines ou décors pour l’animation du village », souligne-t-il. Le coût de l’aménagement intérieur est financé par la CCSOC, soit environ 400 € par cabine, l’extérieur est à la charge de chaque village de la communauté de communes.

Les rendez-vous : première inauguration ce lundi à Escalles à 19 h, sur la place près du Point info tourisme, au cours de laquelle Anne Versailles clôturera sa résidence. Suivront celles de Pihen-lès-Guînes le 21 à 15 h (à côté de l’école), de Fréthun le 22 à 17 h (à côté de la salle des associations), à Peuplingues le 23 à 14 h (près de la mairie), aux Attaques même jour à 18 h (près de la Poste), puis à Bonningues-lès-Calais le 24 à 18 h 30 (à côté de l’école).

Source: La Voix du Nord