Chasse livres Charleville

Un groupe de passionnés a décidé de redonner vie aux bouquins. Abandonnés dans des lieux publics de Charleville-Mèzières (Ardennnes), ils sont pistés par des fans de la lecture. L’idée est apparue en Belgique où le phénomène a pris une grande ampleur. Aveline Grégoire, une directrice d’école, souhaitant faire de la place, amis en œuvre ce principe. « Il y a bien les chasseurs de Pokémon, pourquoi pas les chasseurs de livres ? », se dit-elle. En France, l’idée est reprise depuis peu et les Ardennes n’y échappent pas. Depuis quinze jours, ils sont environ 280 à s’adonner au jeu de l’abandon et de la chasse. Pour plus de visibilité, un groupe Facebook a été créé permettant d’informer où les bouquins ont été déposés.  Parmi les membres actifs de cette communauté, Aurély et Véronique ont accepté de témoigner. Pour elles, l’idée géniale venue d’outre-quiévrain doit se propager. Elles prennent un plaisir évident à « abandonner » des livres qu’ils soient pour enfants et adultes. Elles aiment s’imaginer les nouveaux lecteurs qui peuvent ainsi partager leurs mêmes émotions. « Ça redonne envie de lire », précise Aurély.

Afin de respecter le livre, ce dernier est protégé par un emballage plastique transparent. Déposé dans des lieux publics, une affichette informe le « chasseur » que le bouquin est libre. « Le nouveau propriétaire est invité à le lire. Qu’il le garde ou qu’il le remette en circulation, peu importe, l’important est qu’il prenne plaisir à le trouver et à le lire », annoncent les deux chasseuses.

Engagée pour la lecture, Armelle Lequeux, première adjointe au maire, salue cette initiative permettant le développement de la lecture. Dans le même état d’esprit, elle annonce que neuf boîtes à livres seront disponibles sur Charleville-Mézières dans les prochains mois. « Les premières seront installées avant la fin de l’année », précise-t-elle.

Dans la ville d’Arthur-Rimbaud, la lecture pour tous se développe et les livres trouvent là une raison de croire qu’ils ne mourront jamais !

Source: L'Union