cosette-et-la-cartocyclette

La Cartocyclette, c'est le projet d'Alicia Cuerva. Deux roues, un guidon, et sur le porte-bagage, une librairie. Si. Une petite librairie pleine d'images et de couleurs, qui se déplie, et étale ses ouvrages au grand air. Et le dada d'Alicia, ce sont les livres en carton. Une tradition qu'elle est allée rencontrer en Amérique latine.
"Je fais ça plus avec le coeur qu'avec une véritable formation, j'apprends sur le tas" explique Alicia. Et on peut dire que ça lui réussit. Mais formée, Alicia l'est. Diplomée d'un double master de l'Université Blaise-Pascal en littérature hispano-américaine et brésilienne, illustratrice et carnettiste, Alicia a toutes les casquettes, et les porte plutôt bien. 
Après l'obtention de ses diplômes à Clermont, elle s'envole. « En janvier dernier, je suis partie au Brésil pour éditer une version du Petit Prince en cartoneros, en livre carton. J’y ai rencontré un jeune homme qui avait une librairie sur vélo. J’ai trouvé ça fabuleux. En rentrant, j’ai créé Cosette et la Cartocyclette, un projet artistico-cartoneros. L’idée, c’est de promouvoir les livres en carton, français, et d’Amérique latine. »
Pour Alicia, l'étape suivante est un nouveau voyage en Amérique latine « Je compte m’y former, trouver de nouveaux textes et partenariats. Le but du voyage, c’est aussi de montrer aux gens ce que sont les cartoneros. C’est pourquoi je tiens un blog, qui leur permet de suivre mon voyage, sous forme de reportages. Ils peuvent voyager par procuration avec moi. »
Un projet à suivre avec attention sur son blog. Dans un an, vous la croiserez peut-être, au guidon de la Cartocyclette, sillonner les ruelles clermontoises pour promouvoir le cartoneros d'Auvergne et d'Amérique latine.