Les ventes de livres aux Etats-Unis en 2016 ont augmenté de 3,3% par rapport à 2015, pour atteindre 674 millions d’exemplaires, selon un article  du Publishers Weekly, écrit à partir d’une étude réalisée par Nielsen BookScan.  La plus forte hausse s’observe au sein de la non-fiction pour adulte. En 2016, 273,5 millions d’exemplaires ont été vendus, soit une augmentation de 6,85% par rapport à 2015. Ce phénomène est dû au boom provoqué par les ouvrages de travaux manuels et de loisirs, en particulier ceux de coloriage pour adultes. A l’inverse, la fiction pour adultes baisse légèrement de 1%, avec 140,2 millions d’exemplaires vendus, contre 141,7 millions en 2015. Les bandes dessinées et les romans graphiques enregistrent de leur côté une hausse de 12% d’exemplaires vendus.
En jeunesse, le marché reste relativement stable. Dans ce secteur, la non-fiction augmente de 1,52% tandis que la fiction stagne à 171 millions d’exemplaires vendus (+0,1%). En 2016, seuls trois ouvrages jeunesse ont été vendus à plus d’1 million d’exemplaires (contre 6 en 2015): Harry Potter et l’enfant mauditDouble Down et Killing the Rising Sunrépertoriés dans le Top 10 des meilleures ventes aux Etats-Unis 
Au niveau des formats, c’est le livre cartonné qui enregistre la plus forte hausse avec 33,2 millions d’exemplaires vendus (+7,43%). Il est suivi par le livre relié et ses 187,9 millions d’exemplaires (+5,43%) et par les ouvrages brochés (370 millions d’exemplaires, +4,01%). En revanche, les livres audio enregistrent une baisse de 13,5% (3,8 millions d’exemplaires) suivis par les livres de poche qui reculent de 7,71% (59,3 millions d’exemplaires).

Voici un tableau récapitulatif (en anglais):

Vente lives USA

Source: Livres  Heddo