Metro Poetry

Shakespeare, Baudelaire, Leopardi et Allan Poe, García Lorca et Pablo Neruda, accompagneront l'usager du métro de Turin lorsqu'ils  utilisent les escaliers mécaniques et attendent l'arrivée de leur train. La voix froide et impersonnelle annonçant le temps d' attente et divers services de communications,que les gens écoutent sans trop d' attention et, bien sûr, impassibles, alterneront  apartir du 15 Janvier prochain par les versets 70 poèmes qui veulent à prendre pied dans la vie quotidienne du peuple de Turin.

Les stations et  les quais du réseau métropolitain de Turin deviendront une zone littéraire proposant  d'aller un peu plus loin et de montrer que la poésie peut être  non seulement lue, mais aussi écoutée. Huit voix masculines et féminines présenteront et liront les poèmes. Les passages se souveindront  des œuvres très connues de 19 des plus célèbres poètes du monde. Les voix auront  des accents, des âges, des rythmes, des timbres et des cadences différentes, pour donner à chaque écoute une émotion différente. Ils récitent, oui, en italien et non dans la langue originale, de favoriser un sentiment de recueillement et de familiarité avec les poèmes que la plupart des gens connaissent et ont étudié, mais peut-être , on oublier depuis  des années. Edgar Lee Masters, Emily Dickinson, Giovanni Pascoli ou Jacques Prévert a également rejoint l'affiche, avec des enregistrements qui se répètent plusieurs fois par jour et au hasard jusqu'au 15 avril, afin de maintenir la surprise de savoir ce poème est le suivant.

Vu que  le temps que les voyageurs restent sur les quais du métro est très limité, Ils pouront  décider de découvri comment  finissent  ou commencent les poèmes qu'ils auront entendus . Le projet, appelé Metro Poetry a été mis en place par l'association YOWRAS ( jeunes écrivains et conteurs), qui se consacré depuis des années à amener la poésie aux gens. Auparavant , ils ont organisé des événements comme  des expositions sur la poésie dans les centres commerciaux durant lesquelle était  accrochédes poèmes dans les troncs d'arbres.  Selon Nicoletta Fabrizio, présidente  de YOWRAS,  le metro de  Turin est  l'endroit idéal pour écouter de poèmes, car " c'est un environnement trés silencient car les rames circulent sur des rail en en caoutchouc et non et non en fer comme dans d'autres villes.

Source : El Pais