sélection 48h de la BD

Le plus grand rassemblement de France dédié au neuvième art se lance ce week-end autour de nombreux ateliers et activités. L'occasion de se procurer douze albums à 1 euro chacun afin de soutenir l'association «Coucou nous voilou» et de promouvoir la bande dessinée en France. La Guerre des LulusJustice LeagueDad et neuf autres albums de bande dessinée seront disponibles ces 7 et 8 avril, au prix d'un euro chacun, lors des 48H BD. La manifestation se déroule dans près de 1500 librairies à travers toute la France et la Belgique.

«Le but c'est de rendre la bande dessinée plus accessible», explique Moïse Kissous, initiateur et patron de cet événement, au Figaro. «Nous avons choisi douze histoires qui ont le potentiel de plaire à tout le monde. En France, on a un grand nombre d'auteurs qui méritent d'être lus. Les 48H BD, c'est l'occasion de les rencontrer et de partager avec eux. Des ateliers seront organisés et animés par des dessinateurs dans certaines librairies» (on peut retrouver la liste sur le site officiel grâce à une carte interactive de la manifestation).Les albums seront également disponibles en téléchargement sur la plateforme Izneo pour 99 centimes.  48H BD a aussi une démarche caritative. À travers l'association «Coucou nous voilou», à laquelle sera reversée une partie des profits pour financer des «Abracadabox». Soit des boîtiers cache-poches de perfusion pour les enfants hospitalisés. Les héros et personnages des bandes dessinées figureront sur ces étuis pour réconforter et rassurer les jeunes malades, notamment lors des séances de chimiothérapie. De leur côté, les éditeurs participant aux 48H BD offriront 1000 albums pour les bibliothèques des services hospitaliers. Les bénéfices engendrés par cette manifestation permettront dans un second temps de promouvoir le neuvième art dans les lycées, collèges et les bibliothèques en offrant 50.000 albums. 

Alfred, parrain de cette cinquième édition et auteur de Come Prima, s'est dit ravi d'y participer. L'auteur et dessinateur a réalisé l'affiche. «J'ai essayé de répondre aux attentes. De rester fidèle à l'esprit de l'événement», assure-t-il. Père d'une petite fille qu'il a représentée à ses côtés sur le dessin (la mousquetaire et le cow-boy), la préférence de l'auteur pour un des albums de la sélection des 48 h de la BD s'est faite tout naturellement: «Si je devais retenir une bande dessinée parmi toutes celles proposées lors de ce week-end, je choisirai Dad de Nob. C'est quelque chose que toute la famille peut lire, on se partage les albums avec ma femme et ma fille».

L'année dernière, l'événement avait reçu un bon accueil du public en réunissant 300.000 participants, et faisant des 48H BD le plus grand rassemblement dédié à la bande dessinée en France et en Belgique.

Source: Le Figaro