Job-dating

Cette année, au congrès de l’Association des bibliothécaires de France (ABF), prévu du 15 au 17 juin, à Paris, certains viendront non seulement écouter les débats mais aussi chercher du travail, ou une nouvelle opportunité professionnelle. En effet, l’ABF organisera le 15 juin un job-dating.   Pendant 1h15, candidats et recruteurs pourront discuter chacun pendant une dizaine de minutes. « Nous avons pris cette décision car il nous remonte régulièrement des remarques d’adhérents, qui nous demandent pourquoi nous n’avons pas de bourse à l’emploi », explique Xavier Galaup, président de l’ABF.

Quant aux recruteurs (directeurs d’équipement de lecture publique, DRH, DGS), l’ABF leur fait valoir sur son site l’efficacité de la formule, qui sera «  une opportunité de faire une première rencontre rapide afin de sélectionner des candidats en vue d’un deuxième entretien plus long. »

Pour ce qui est des emplois, la palette est ouverte : poste statutaire ou non, en bibliothèque municipale, ou intercommunale, en bibliothèque départementale, universitaire, associative.  Pour des raisons pratiques d’organisation, candidats et employeurs avaient jusqu’au 31 mars pour s’inscrire sur le site de l’ABF. « Nous avons enregistré les inscriptions de 180 candidats et de 5 employeurs, dont certains proposent plusieurs postes », détaille Xavier Galaup, qui se dit satisfait du résultat pour une première expérience.

« La liste des participants restera strictement confidentielle à des fins d’organisation et ne sera pas divulguée sans votre accord », précisent les organisateurs de ce rendez-vous sur le site web de l’ABF. De même, avant son échange direct avec le candidat, le recruteur ne connaîtra pas son CV. « Nous tenions à ce que des candidats qui auraient pu d’emblée être écartés pour telle ou telle raison, aient toutes leurs chances de faire valoir leur candidature », insiste Xavier Galaup.

Source: La Gazette des communes