imprimerie Malesherbes

"Toute entreprise a des dates qui marquent son histoire, le 28 juin 2017 sera celle du lancement de Copernics, une véritable révolution qui ouvre de larges perspectives pour le monde de l'édition", a déclaré Alain Kouck, président d'Editis, devant quelque 300 professionnels du livre dont Vincent Montagne et Antoine Gallimard, respectivement président et vice-président du Syndicat national de l'édition, rassemblés à Malesherbes (Loiret) chez Interforum, la filiale de diffusion et de distribution du groupe.   Répartis en une quinzaine de groupes, guidés par des cadres d'Interforum ou des éditeurs ayant participé à la phase de lancement, ils ont découvert au fil de cette journée transformée en événement la toute nouvelle imprimerie numérique intégrée à la chaine d'expédition d'Interforum  L'ensemble forme ce nouveau service baptisé d'après le nom du savant qui avait révolutionné l'astronomie.

"Toute entreprise a des dates qui marquent son histoire, le 28 juin 2017 sera celle du lancement de Copernics, une véritable révolution qui ouvre de larges perspectives pour le monde de l'édition", a déclaré Alain Kouck, président d'Editis, devant quelque 300 professionnels du livre dont Vincent Montagne et Antoine Gallimard, respectivement président et vice-président du Syndicat national de l'édition, rassemblés à Malesherbes chez Interforum, la filiale de diffusion et de distribution du groupe.   Répartis en une quinzaine de groupes, guidés par des cadres d'Interforum ou des éditeurs ayant participé à la phase de lancement, ils ont découvert au fil de cette journée transformée en événement la toute nouvelle imprimerie numérique intégrée à la chaine d'expédition d'Interforum. L'ensemble forme ce nouveau service baptisé d'après le nom du savant qui avait révolutionné l'astronomie.

"La vraie nouveauté, c'est la liaison avec la distribution", observe Olivier Bétourné, P-DG du Seuil, devant le tapis roulant transportant les livres tout juste fabriqués vers la chaîne de distribution installée dans le hangar voisin. Ils arrivent dans un carton qui poursuit ensuite son chemin sur la chaîne, pour recevoir les livres en stock traditionnel, avant l'expédition de la commande. Le service sera ouvert aux éditeurs diffusés-distribués en septembre prochain, qui verra aussi le démarrage de la production couleur, encore en test pour le moment.   "Les perspectives sont très intéressantes, reconnaît Isabelle Polouchine, directrice de la fabrication du groupe La Martinière, mais il faut veiller à ne pas déstabiliser nos imprimeurs habituels", s'inquiète-t-elle. Copernics devrait produire un million d'exemplaires cette année, 5 millions avec le matériel actuellement installé, et possiblement 10 millions avec une extension de la capacité de fabrication.   Sans donner de précision, Interforum assure que les coûts de production sont équivalents à ceux du marché. L'efficacité vient de l'extraordinaire automatisation du processus de fabrication, divisé en unités séparées entre l'impression et la finition. "Une chaîne continue avancerait à la vitesse de son unité la plus lente, ce qui créerait des goulots d'étranglement" explique Jean-Paul Alic, directeur général adjoint d'Interforum. Des robots circulant à grande vitesse sur un rail central acheminent les livres sous leurs différentes étapes de fabrication, avant la dépose sur le tapis roulant, qui les transportent dans le centre d'expédition.  

Source: Livres Hebdo