micro-bibliothèque bacs glace

micro-bibliothèque bacs glace

Évidemment, sous nos latitudes il aurait été difficile de recycler un grand nombre de pots de glace cet été! Mais ce projet de micro-bibliothèque est implanté en Indonésie, dans la région de Bandung. Dans le cadre d’un programme indonésien lancé en 2012 et consistant à créer 100 micro-bibliothèques à travers le pays, plusieurs projets originaux ont émergé pour rendre ces lieux les plus attractifs possible. Cette création du cabinet SHAU, lancé aux Pays-Bas mais également présente en Allemagne et en Indonésie a décroché cette année l’un des prix attribué par le magazine Architizer. Le jury et le public ont voulu saluer cet habile recyclage. La structure a été plantée par-dessus une scène en plein air qui accueillait déjà des rassemblements mais aussi divers événements et qui est désormais couverte. Il a ensuite fallu concevoir une structure bon marché, permettant d’abriter l’intérieur tout en laissant passer la lumière et en permettant une bonne ventilation.

Le choix des architectes s’est finalement porté sur des bacs à glace récupérés qu’ils ont pu racheter localement en gros à bon prix. Et pour y ajouter une touche de design, ils se sont aperçus qu’en perçant le fond de certains pots de glace et en en laissant d’autres entiers, ils créaient un effet visuel noir/blanc permettant d’écrire des messages sur la façade. Le cabinet SHAU a demandé au maire de Bandung, le commanditaire du projet, s’il avait un message à suggérer et ce dernier a proposé d’écrire: “buku adalah jendela dunia”, ce qui signifie: «les livres sont une fenêtre ouverte sur le monde».

Au final, les 2000 pots de glace utilisés offrent un intéressant rendu visuel depuis l’extérieur et l’alternance de pots ouverts et fermé crée un beau jeu de lumière à l’intérieur. D’un point de vue pratique, les pots ont été légèrement inclinés pour évacuer les pluies et en cas de pluies tropicales violentes, des portes intérieures coulissantes peuvent être fermées temporairement. Un projet qui a impliqué la population locale afin de percer les pots de glace permettant de s’en tenir à un budget de 40.000 euros pour cette réalisation de 160 m² (en incluant la superficie de la scène).

Source: Le Figaro