Daniel Maximin, texte manuscrit, Thierry Le Saëc

Le critique littéraire et poète français Daniel Leuwers a récemment légué au Musée Paul Valéry de Sète l’ensemble des collections du Livre pauvre rendant hommage à Paul Valéry. Jusqu’au 7 janvier 2018, l’institution organise une exposition célébrant cette donation.

Création poétique sur papier, manuscrite ou illustrée, le Livre pauvre peut être rangé dans la catégorie du livre d’artiste puisqu’il se situe à la croisée de la poésie manuscrite et de la peinture. La « pauvreté » du livre s’explique par le faible coût de sa conception : un simple feuillé plié en deux dans la plupart des cas. Son concept a été lancé par le critique, poète et écrivain Daniel Leuwers en 2002 avant de devenir un véritable laboratoire d’expérimentation pour de nombreux artistes et écrivains.

Du 22 septembre au 7 janvier 2018, le Musée Paul Valéry, à Sète, présente 515 livres d’artistes, provenant des 36 collections issues de la donation Daniel Leuwers, qui empruntent un ou plusieurs vers à l’œuvre de Paul Valéry. L’exposition permet de découvrir, ou redécouvrir, les créations de Michel Butor, Pierre Dhainaut, Gilbert Lascault en passant par Jean-Gilles Badaire et Jean Anguera. L’œuvre de Paul Valéry est perçue par les auteurs et les artistes comme une mise en abîme à leur propre création collaborative. Notons que cette exposition s’ouvre à l’occasion de la 7e édition des Journées Paul Valéry qui ont pour thème, cette année, « Paul Valéry et les écrivains ».

Source: Connaissance des arts