colombes offres numériques

Vous ne savez pas comment occuper les enfants pendant les sept heures de trajet vers le ski ? Le froid, votre âge ou un handicap vous empêchent de sortir ? Désormais à Colombes (Hauts-de-Seine), la médiathèque peut venir à vous. La ville vient de mettre en place une quatrième médiathèque accessible en ligne 24 heures/24 : l’Immédiatek. « C’est une offre vraiment innovante, s’enthousiasme-t-on à la direction de la culture. Il existe des contenus numériques ailleurs mais dans de nombreuses villes, il y a juste quelques films et Arte VOD. A Colombes, nous proposons aussi bien des conférences du Collège de France que les histoires pour enfants de La Souris qui Raconte, des concerts de le Philharmonie de Paris que des bandes dessinées Dargaud. Ces fonds sont complémentaires à ceux que nous avons dans nos trois médiathèques municipales. Et c’est où on veut, quand on veut. »

L’Immédiatek met à disposition des habitants de Colombes inscrits dans l’une des médiathèques plus de 6 000 titres de bandes dessinées à partir des catalogues d’une quarantaine d’éditeurs, parmi lesquels 2024, Bayard, Dargaud, Dupuis, Glénat, Le Lombard, Rue de Sèvres ou encore Urban Comics. Mais aussi 5 000 références de longs-métrages, courts-métrages et documentaires. Les usagers peuvent aussi bien visionner l’intégrale de François Truffaut, de Charlie Chaplin ou d’Akira Kurosawa que des sorties en salle plus récentes comme « La la land », « Divergente », « Machete Kills » ou « Le Sens de la fête ». On y trouve également du cinéma asiatique et oriental. Pour les enfants, l’Immédiatek propose une offre spécifique de films, livres audio, comptines et jeux pédagogiques sur une plate-forme dédiée. En clair, pas de risque qu’ils tombent sur des contenus inadaptés en utilisant la tablette. Les habitants peuvent visionner trois bandes dessinées ainsi que trois films par mois mais la plupart des autres contenus sont proposés en accès libre. Pour accéder à Immédiatek, il faut se connecter sur une tablette, un smartphone ou un ordinateur, à votre compte abonné médiathèque et utiliser les mêmes identifiants que d’habitude.

Source: Le Parisien