caisseenregistreuse_dion

Le baromètre mensuel du mois de juin, réalisé par l’institut I+C pour Livres Hebdo, indique que les ventes de livre ont progressé de 2,5% en euros courants par rapport au même mois de l’année passée. Une légère progression favorisée par les jours ouvrables, avec un samedi de plus en 2018. Compte tenu du déroulement des quinze premiers jours de la Coupe du Monde de football, le résultat peut être jugé positif. 
 
Avec une hausse de 1,3%, la tendance annuelle des ventes de livre suit et dépasse même celle du commerce en général, qui affiche une hausse de 0,8% en juin, avec un boom des ventes d’électronique grand public à l’occasion des évènements sportifs de l’été. Cette progression en juin fait suite à celle de mai (+1,5%)
 
Les tendances annuelles de tous les circuits de commercialisation du livre se redressent. Les librairies de proximité (premier et deuxième niveaux) sont proches de l’équilibre en tendance annuelle. Les librairies de 1er niveau encaissent 2,5% de ventes en plus tandis que celles de 2e niveau sont en légère croissance de 1%.. Les grandes surfaces culturelles atteignent 3% de croissance en juin (pour une tendance annuelle de 3,5% en positif), tandis que les hypermarchés limitent leur baisse à 2,1% (celle-ci atteignait près de 5% en janvier), grâce à un deuxième mois consécutif à la hausse (+2%).
 
Ainsi, la progression des ventes, toujours par comparaison entre le chiffre d’affaires de juin 2017 et celui de juin 2018, s’avère relativement homogène entre les circuits. 

Source: Livres Hebdo