bibliothèque cologne

Les murs ont été découverts pour la première fois en 2017, lors d’une excavation sur le terrain d’une église protestante au centre de la ville de Cologne, en Allemagne. Les archéologues savaient qu’ils étaient d’origine romaine, Cologne étant l’une des plus anciennes villes d’Allemagne, fondée par les Romains en 50 après J.-C. sous le nom de Colonia. Mais c’est la découverte de niches dans les murs, mesurant environ 80 cm sur 50 cm, qui a ensuite intrigué les chercheurs.  

« Il nous a fallu un certain temps pour comprendre de quoi il pouvait s’agir. Nous pouvions voir que les niches étaient trop petites pour porter des statues à l’intérieur et que cela correspondait plutôt à des armoires pour les rouleaux », déclare le Dr Dirk Schmitz du Musée romain-germanique de Cologne au Guardian. « Ces niches sont propres à ce type de bibliothèque, vous pouvez voir les mêmes dans la bibliothèque d’Éphèse. » 

 

Si nous ne pouvons pas établir le nombre exact de manuscrits que cette bibliothèque aurait pu contenir, il est certain que ce devait être un nombre colossal, « peut-être 20 000 » précise Schmitz. Le bâtiment aurait été légèrement plus petit que la célèbre bibliothèque d’Éphèse, construite en 117 apr. J.-C.. 

Pour le Docteur, cette découverte est tout simplement « incroyable », « spectaculaire ». Le bâtiment aurait été utilisé comme bibliothèque publique, confirme M. Schmitz. En effet, la bibliothèque enfouie se situait au centre de Cologne, sur la place du marché, ou près du forum. Elle a en effet été construite avec des matériaux très résistants, et des bâtiments aussi grands ne pouvaient être que des bâtiments publics. À l’avenir, les murs seront préservés et trois niches resteront visibles par le public dans la cave du centre communautaire de l’église protestante actuellement en construction.

 

Source: metropolitaine