bibliothèque finance étudiants

L'Université Bishop's (Québec)  peut finalement célébrer ses efforts des dernières années. Son projet de Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives a été inaugurée ce matin devant bon nombre de personnes. En 2012, lors du printemps érable, les étudiants avaient uni leur voix lors d'un référendum pour voter à 83 % en faveur de payer 50 $ de plus par session afin de contribuer à la mise sur pied de cette nouvelle offre de service. Pas moins de 1 M$ a été amassé dans le cadre de la campagne de financement Leading the Way.

Comme l'a expliqué le principal de l'Université Bishop's, Michael Goldbloom, les étudiants ont agi comme bougie d'allumage dans la réalisation de la nouvelle Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives. « Le million est important, mais le geste l'est tout autant, a-t-il mentionné. Quand nous avons approché les deux gouvernements et les donateurs et que nous leur avons dit que les étudiants de l'Université Bishop's contribuaient au projet alors que beaucoup d'étudiants à travers le Québec votaient contre la hausse des droits de scolarité, c'est sûr que ça l'a eu un impact sur tout le monde. C'est vraiment un projet commun. »

Évaluée à 17 M$, la nouvelle Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives a reçu un appui de 7 M$ du gouvernement fédéral et de 7 M$ du gouvernement provincial. Des donateurs ont aussi contribué à la hauteur de 2 M$. Installée dans le même bâtiment que l'ancienne bibliothèque John Bassett Memorial, la Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives répondra désormais mieux aux besoins actuels.

« La bibliothèque originale a été construite en 1959, a rappelé M. Goldbloom. Il nous manquait énormément d'espace et la bibliothèque a été construite bien avant l'ordinateur personnel ou le téléphone intelligent. On avait au maximum 1500 étudiants à l'époque. Aujourd'hui, on est rendu à 2500 étudiants à temps plein, 200 à temps partiel et 1200 étudiants du Collège Champlain qui utilisent aussi notre service.  »

« Ça ne répondait plus à nos besoins, a-t-il poursuivi. Ce qui est intéressant, c'est que les bibliothèques restent aussi importantes, mais les livres sont évidemment moins importants. On a donc réduit la collection de presque un tiers pour créer plus d'espace où les étudiants pourront travailler ensemble. On a maintenant énormément de technologies et de salles de rencontres. C'est de cette façon que nos étudiants apprennent maintenant. »

Conçu par Éric Pelletier et associés de Lemay Architecture, la nouvelle bibliothèque mise sur l'engagement collaboratif et actif et encourage les étudiants à rechercher et transmettre le savoir. « On voulait amener la bibliothèque à un autre niveau, a souligné l'architecte Éric Pelletier. Elle devient donc une nouvelle façon d'apprendre et de vivre. Elle est un espace polyvalent pour les travaux, les amis, etc. C'est une évolution par rapport à l'image de la bibliothèque classique où la seule fonction à l'époque était le livre habituel. »

Selon la nouvelle bibliothécaire Catherine Lavallée-Welch, qui entrera en poste dans une trentaine de jours, la réalisation du projet constitue une belle démonstration de l'Université Bishop's envers l'excellence académique.

« Ici, nos étudiants, nos professeurs et nos chercheurs auront à leur disposition des ressources de pointe pour apprendre, comprendre, découvrir et collaborer, a-t-elle indiqué. Ils établiront de nouveaux liens. Nous sommes convaincus que cette nouvelle Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives sera une source d'inspiration pour nos étudiants et nos chercheurs pour qu'il laisse libre cours à leur curiosité, créativité et leur esprit d'innovation. »

À l'intérieur de la bibliothèque, une salle accueillera dès aujourd'hui un cours qui sera donné simultanément à des étudiants de l'Université Bishop's et de trois autres universités dans les Maritimes. « Ça nous permet de rester petits, mais d'utiliser la technologie pour élargir notre offre éducationnelle », a conclu M. Goldbloom.

Source: EstriePlus.com