L'Hiver du Mécontentement

À l’âge de 44 ans, l’écrivain Thomas B. Reverdy vient d'obtenir le prix Interallié pour son huitième roman, « L'Hiver du Mécontentement », paru aux éditions Flammarion. Il retrace la montée du Thatchérisme dans un Londres aux immeubles décatis et envahis par les détritus.

C'est un roman mené tambour battant où une jeunesse encore pleine d'espoir se bat pour ses idéaux. Candice en fait partie. Elle gagne sa vie en livrant des colis à vélo et elle répète le rôle de Richard III au sein d'une compagnie entièrement féminine. Mais, en cet hiver, plane l'ombre de Margaret Thatcher, cet hiver du mécontentement, titre du roman de Thomas B. Reverdy.

« Le titre nous vient à la fois de Shakespeare, puisque c’est le premier vers de la tragédie de Richard III Now is the winter of our discontent. Donc Richard s’exclame, parce qu’il déplore de ne plus avoir rien à faire, la Guerre des Deux Roses étant terminée. Et puis, c’est le nom que le journal le Sun va donner à l’hiver 1978. »

1978, des grèves paralysent Londres qui va basculer dans un chômage de masse. Thomas B. Reverdy raconte la montée de Thatcher, qu'on surnommera « la dame de fer » et ses mots glaçants : « aujourd'hui fini de rêver ». Un livre mélancolique, rythmé par le théâtre de Shakespeare et la musique des années 1970. L'auteur donne un titre à chaque chapitre emprunté aux chansons rock de l'époque de Marianne Faithfull, David Bowie ou les Sex Pistols. Un roman captivant sur les débuts du libéralisme qui continue à dominer le monde.

Source: RFI