livre-insubmersible-manuela-morgaine-jpg_6070656

Elle en avait rêvé, Manuela Morgaine, artiste, cinéaste et écrivain, depuis 25 ans au moins, quand, lisant dans son bain, en bateau, sur la plage, elle voyait la couverture, les pages quasi chaque fois mouillées, trempées, voire inondées. Quand le livre ne finissait pas, plouf, tout simplement dans la piscine, réduit à un objet gonflé, boursouflé, et bientôt illisible même une fois sec, avec ses feuilles toutes collées…

Elle en rêvait et en parlait autour d'elle quand la bonne rencontre a lieu avec les bons éditeurs qui lui prêtent oreilles attentives et se proposent de tenter l'aventure en mai 2018 dans leur toute jeune maison d'édition, Adespote. Un livre insubmersible ? Oui, le rêve était réalisable, il fallait songer à utiliser la feuille de pierre, un papier minéral 100 % hydrofuge. Ce qui fut fait et validé par l'imprimerie Floch, qui dut toutefois revoir sa copie en sous-traitant le brochage afin d'obtenir une colle elle aussi résistante à l'eau. Pour voguer à la hauteur de l'innovation, deux textes furent choisis, tous deux intitulés L'Inondation. L'un d'Émile Zola, l'autre du Russe Evgueni Zamiatine. Il sera en librairie au prix de 25 euros. Pas donné, mais avouons que le plongeon les vaut ! Du succès de ce premier double titre (recto verso) dépend le développement d'une collection des « insubmersibles », avec une petite anthologie de la poésie de l'eau, et, plus tard, le projet d'une partie du journal de Christophe Colomb. On se prend à rêver de lire dans son bain en toute sécurité « Le bateau ivre » ou l'Odyssée, et si la lecture vous tire des larmes, personne n'en saura plus rien.

Il sera en librairie au prix de 25 euros. Pas donné, mais avouons que le plongeon les vaut ! Du succès de ce premier double titre (recto verso) dépend le développement d'une collection des « insubmersibles », avec une petite anthologie de la poésie de l'eau, et, plus tard, le projet d'une partie du journal de Christophe Colomb. On se prend à rêver de lire dans son bain en toute sécurité « Le bateau ivre » ou l'Odyssée, et si la lecture vous tire des larmes, personne n'en saura plus rien.

Source: Le Point