couvaguttesaristo17

La vente aux enchères des collections Aristophil organisée par la maison Aguttes à Drouot a été marquée par la participation importante des institutions. Sept bibliothèques et une collectivité territoriale ont fait valoir leur droit de préemption lors de cette troisième session de vente de printemps concernant des manuscrits et des correspondances d’écrivains. Défini par les articles 36 à 38 de la loi du 31 décembre 1921, le droit de préemption permet à une personne ou une société publique ou privée d’acquérir un bien en priorité.

Le manuscrit autographe de Jean Cocteau intitulé La Belle et la Bête : Journal d’un film a ainsi été préempté par la Bibliothèque historique de la Ville de Paris. Après une longue bataille d’enchères, la bibliothèque a acquis le manuscrit pour 39 000 euros, soit trois fois l’estimation basse. La lettre autographe de Juliette Drouet à Victor Hugo revient au conseil départemental de Seine-Maritime après avoir été vendue 1 170 euros. Le département a aussi acquis un manuscrit autographe de Victor Hugo pour 1 950 euros et un ensemble de douze lettres autographes de Gustave Flaubert pour 11 700 euros. Pour la même somme, la bibliothèque Jacques Doucet (Paris) obtient une correspondance de Max Jacob, ainsi qu’un manuscrit autographe de Paul Eluard et de Georges Hugnet pour un montant de 7 150 euros. La bibliothèque nationale de France a préempté Fior d’Aliza , un manuscrit autographe de Lamartine, pour une valeur de 23 400 euros et la bibliothèque Marguerite Durand à Paris a acquis pour une valeur de 4 680 euros un ensemble de 40 lettres autographes signées par Simone de Beauvoir. De son côté, la Bibliothèque universitaire d’Angers a mis la main sur Plumons l’oiseau, un tapuscrit en grande partie autographe d’Hervé Bazin, pour 3 250 euros. La bibliothèque de Caen s’est offert La belle Affaire un manuscrit autographe de Jules Barbey d’Aurevilly pour 1 950 euros et celle de Saint-Brieuc possède désormais pour 1 820 euros une lettre autographe de Stéphane Mallarmé.

Le montant total de la vente du 3 avril s'élève à 1 127 373 euros, avec quatre acquisitions — Paul Eluard, André Breton, Paul Verlaine et Marcel Proust — à un prix supérieur à 65 000 €.

Source: Livres Hebdo