Notre dame de Paris

Trois jours après l’incendie qui a endommagé Notre-Dame de Paris dans la soirée du 15 avril, le monde de l’édition redouble d’efforts pour venir en aide à la reconstruction de la cathédrale. Après les éditeurs de poche, qui ont annoncé faire don de tout ou partie des bénéfices tirés des ventes de Notre-dame de Paris, de Victor Hugo, le reste du secteur multiplie les initiatives. Les éditions E/P/A (groupe Hachette) rééditeront le 15 mai leur ouvrage Notre-Dame de Paris, Cathédrale éternelle, dans sa version bilingue de 2010. Le premier tirage sera de 10 000 exemplaires, et tous les bénéfices seront reversés à la collecte nationale organisée conjointement par l’Etat et la Fondation du patrimoine. Le spécialiste des livres d’art Jannink prévoit quant à lui d’éditer un livre hommage. Les artistes de la collection "L’art en écrit" livreront "leur vision de l’incendie de Notre-Dame de Paris". La maison parisienne lance un appel afin de financer la réalisation de l’ouvrage : toute personne qui effectue un don de 20 euros recevra le livre lors de sa parution. Les bénéfices des ventes reviendront à la Fondation de France. Les éditions des Equateurs (groupe Humensis) publieront le 15 mai le recueil Notre-Dame de Paris : ô reine de douleur, de l’écrivain-voyageur Sylvain Tesson, qui a escaladé cent cinquante fois la cathédrale, comme il le rappelle dans un article du Point. Le livre contiendra des extraits d'ouvrages dans lesquels l’auteur évoque sa relation avec Notre-Dame de Paris. Les bénéfices tirés de la vente seront entièrement reversés à la Fondation du patrimoine.

Dargaud enfin, épaulé par les éditions du Lombard et Dupuis (Média-Participations), lance un appel aux auteurs de BD afin de participer, par une planche ou un dessin, à un ouvrage collectif dont les droits et les profits seront destinés à reconstruire l’édifice. Le projet sera piloté par François Le Bescond, directeur éditorial de Dargaud.

Source: Livres Hebdo