Maison-de-Balzac-1-_-630x405-_-©-Benoit-Fougeirol

Devenue un musée, la maison que Balzac a habité sept ans rue Raynouard dans le 16e arrondissement de Paris, a rouvert ses portes après un an de travaux. 

De 1840 à 1847, dans la maison sise au 47 rue Raynouard à Paris dans le 16e arrondissement vivait une certaine Madame de Breugnol. Derrière ce nom d'emprunt se cachait un petit homme rondouillard qui y passait ses journées à écrire en buvant des litres de café noir. Cette ombre qui commençait ses journées de travail à minuit à la lueur des chandelles pour s'en détacher dix-huit heures plus tard était en fait Honoré de Balzac. C'est là, quasiment en exil au coeur de Paris, qu'il se cachait de ses créanciers et rédigeait l'oeuvre qui l'accompagna une grande partie de sa vie, La Comédie Humaine.

La maison de Balzac, en fait l'une de celles qu'il occupa à Paris, est aujourd'hui un musée gratuit dédié à la mémoire de celui qui fut romancier, journaliste, critique d'art, critique littéraire, dramaturge mais aussi imprimeur. Ouverte au public, elle propose de découvrir des objets ayant appartenu à Balzac, des lettres, des manuscrits, sa canne ornée de turquoises passée à la postérité mais aussi, et cet objet occupait une place importante dans son quotidien, la cafetière qui l'accompagnait au fil de ses heures d'écriture, marquée de ses initiales.

Source: France info Culturre