Développement durable bibliothèques France

Demain, plus de 1500 bibliothèques municipales, départementales, universitaires et scolaires se mobiliseront dans toute la France autour des enjeux du développement durable. Cette mobilisation sans précédent sur ce sujet de la part des bibliothèques aura lieu à l’occasion du 4e anniversaire de l’Agenda 2030, adopté par l’ONU (Organisation des Nations Unies) en septembre 2015. L’opération est orchestrée par le groupe de travail national créé par quatre institutions françaises - Association des bibliothécaires de France (ABF), Comité français international bibliothèque et documentation (CFIBD), Bibliothèque publique d’information (BPI), Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) - afin d’inciter les bibliothèques à s’investir dans la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable fixés dans l’Agenda 2030.
 
Le groupe de travail français, déclinaison nationale du groupe de travail international de l’IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) a créé un ensemble d’outils et de supports de médiation et de communication que les établissements volontaires peuvent recevoir sur simple demande pour les utiliser et les personnaliser librement.

Parmi ces outils se trouvent dix-sept cubes en carton, un par cible de l’Agenda 2030, portant l’intitulé de l’objectif ainsi que des recommandations de bonne pratique telle que "éteignez la lumière dans les pièces que vous n’utilisez pas", "achetez des fruits et légumes de saison", ou encore "n’utilisez pas de pailles en plastique". Le groupe national a également préparé une version pour les jeunes de ces cubes ainsi que des affiches "Votre bibliothèque est durable" sur lesquelles les établissements peuvent présenter leurs initiatives. Les objectifs de cette opération sont multiples : sensibiliser les usagers aux enjeux du développement durable, donner l’occasion aux bibliothèques de faire le point sur leurs initiatives en la matière et de les valoriser auprès du grand public et des décideurs. A l’origine de cette mobilisation se trouve une proposition lancée en juin au groupe de travail des bibliothèquespar le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES)

Source: .Livres Hebdo