Grande Ourse 2019

La Grande Ourse est une nouvelle distinction décernée par l’équipe professionnelle du Salon et le bureau de l’association qui le produit. Cette récompense vient « enluminer » l’œuvre d’une autrice, un auteur, une illustratrice, un illustrateur francophone dont l’écriture, le geste, la créativité, d’une ampleur ou d’une audace singulière marque durablement la littérature jeunesse.

Comme se plaît à la décrire Ramona Bădescu, présidente du CPLJ-93 « cette distinction récompense une vision ; elle donne à voir une ourse là où un regard moins averti ne discerne qu’une casserole. Une constellation qui guide, vibrante et universelle. »

Annoncée chaque 20 novembre, jour anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’enfant, cette récompense vise à amplifier la notoriété internationale du créateur distingué. Avec son éditeur, pendant un an, le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis accompagnera la créatrice ou le créateur sur la scène internationale, avec de multiples temps et initiatives dont la Foire Internationale du livre de Bologne. L’institut français, partenaire de l’opération, contribuera à cet accompagnement inédit. Un dossier spécial sera consacré au lauréat de la Grande Ourse dans la revue Hors Cadre[s] d’avril 2020. Cette ambition de rayonnement au-delà des frontières hexagonales vient conforter la forte internationalisation du Salon qui, cette année, pour son 35e anniversaire, accueille 50 grands auteurs du monde entier invités en partenariat avec 12 centres et instituts culturels étrangers, soit 20 % des invités.

Pour sa première année, la Grande Ourse a été attribuée à l’auteur-illustrateur Gilles Bachelet. Un créateur qui manie avec élégance et subtilité les codes de l’album, démêle et entremêle toutes les ficelles du rapport texte image, use à dessein du double langage (celui des enfants et des parents), et transmet avec un humour décapant et très contemporain le patrimoine de la littérature jeunesse. En décernant sa première Grande Ourse, au papa de Mon chat le plus bête du monde et de Madame le lapin blanc, l’équipe du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine Saint-Denis célèbre un grand raconteur d’histoires. Des histoires qui fondent dans la bouche avec délice et lenteur.

L’avis d’une jurée : « J’aime ce faux classicisme qui lui permet de réinventer à chaque fois des univers foisonnants. J’aime son humour mais surtout ce qu’il en fait : sa capacité à rebondir sur plein de sujets, pas toujours évidents, avec finesse et intelligence. Et puis à travers ce qu’il raconte, ses hommages constants à la littérature pour la jeunesse (…). La complicité aussi qu’il a réussi à établir avec son lectorat, usant autant de la citation des classiques que de l’auto-référence. »

Une rencontre est prévue avec cet auteur le lundi 2décembre à 15h15 sur la scène performance à l'étage -1.

Source: SLPJ Plus