Détachez-les et amenez-les moi prix 30 million d'amis

Le prêtre et écrivain Alexandre Siniakov, auteur de Détachez-les et amenez-les moi (Fayard) racontant l’histoire d’un moine qui murmure à l’oreille des ânes et des chevaux, a remporté mardi le prix littéraire 30 millions d’amis, décerné dans le salon Goncourt, chez Drouant à Paris. Le prêtre romancier a été désigné dès le premier tour, à l’unanimité, lauréat de ce prix qui chaque année récompense un roman ou un essai où l’animal est à l’honneur.

« Un proverbe arabe dit que l’air du paradis est celui qui souffle entre les oreilles des chevaux. Avec ce récit, je voulais sensibiliser mes consœurs et confrères chrétiens, mais pas seulement, à l’importance du lien quotidien avec les animaux qui nous permet de devenir plus humains », a confié à l’AFP Alexandre Siniakov, qui dirige un séminaire de formation de prêtres dans l’Essonne.

Le prêtre, qui est à la tête d’un troupeau de sept chevaux et deux ânesses, « des animaux que j’ai récupérés et qui m’ont inspiré dans ce travail », explique-t-il à Ouest France.

L’écrivain suisse Joël Dicker, nouveau membre du jury aux côtés notamment d’Irène Frain, s’est dit « très touché par l’histoire d’Alexandre Siniakov ».

« Il y a quelque chose de très fort dans la relation avec les animaux, la spiritualité qui s’en dégage qui est une spiritualité à plusieurs niveaux. Nous sommes dans un monde difficile et dans ce récit, il y a une idée de réparation », estime l’écrivain qui voue « un amour de toujours pour les animaux »