Alia Crowsfunding

Catherine Boullery est une auteure comblée. Avec la saga d’Aila publiée chez UPblisher, elle a réussi à fédérer une communauté de lecteurs fans. Trois tomes de la saga d’Aila ont déjà été publiés en version ebook et même s’il est encore difficile de vendre des ebooks en grand nombre, les lecteurs ont su reconnaître une auteure pas comme les autres, quand ils commencent à lire, ils deviennent accro. Alors que le tome 4 va paraitre prochainement en livre numérique, Catherine Boullery et son éditeur UPblisher voudraientt faire connaitre cette magnifique héroïne à d’autres lecteurs, pour cela ils choisissent de publier aussi ces livres au format papier. 

Pour accomplir cet objectif, l’auteure utilisele financement participatif (Crowdfunding). Ce projet est en ligne sur le site Ulule.  Le premier objectif (2000€) est atteint. Le nouvel objectif est 3500€. Avec cette somme elle  pourra mieux développer les trois éditions papier et leur diffusion, augmenter ma participation à différents Salons du livre (déplacements et stands), la réalisation des figurines, la commission d'Ulule (8 %) et la promotion en France et, maintenant, avec ce saut en plus, parvenir jusqu'au cœur des pays francophones portés par un vent original !

Voici le début de l'histoire:

 Toutes les histoires ne commencent pas de la même façon, sauf les contes de fées, alors…
 Il était une fois le pays d’Avotour où il faisait bon vivre. Bordée à l’ouest par la montagne et bercée à l’est par la mer, cette contrée bénie reflétait un juste équilibre en toutes choses : le chaud et le froid, les plaines et les vallons, les prés et les forêts. La légende racontait que, pendant des siècles, les fées y avaient vécu en harmonie avec les hommes, et cette entente aurait pu durer pour l’éternité grâce au respect d’une seule et unique règle : l’amour entre une fée et un homme ne pouvait exister. Malheureusement, ce qui était défendu arriva : un regard suffit à deux êtres égarés pour s’aimer et transgresser l’interdit absolu. Fées, familles et amis cherchèrent à les séparer, mais sans aucun succès. Les amants connaissaient pourtant la fin terrible qui les attendait, le corps de l’un distillant un poison à l’autre, mais ils la préférèrent à une vie où ils ne seraient plus unis. Isolés, désavoués, ils finirent par s’enfuir, quittant leur pays pour un lieu lointain et perdu où, de leur amour illicite, naquirent des jumeaux. Conscients de leur condamnation par le mal qui les rongeait de l’intérieur et empirait chaque jour, alors, tant qu’ils le pouvaient encore, ils embrassèrent leurs descendants une dernière fois, les confièrent à la Terre, puis, main dans la main, avancèrent dans l’eau d’un lac noir pour y mourir ensemble. Ainsi s’acheva cet amour interdit. Mais se doutaient-ils qu’ils venaient de bouleverser l’avenir de façon irréversible ?