livres numériques biblio

En janvier 2018, Prêt numérique en bibliothèque (PNB), dispositif par lequel les bibliothèques peuvent, sous forme contractuelle, acheter aux éditeurs des livres numériques et les prêter à leurs usagers, comptait 157 réseaux de lecture publique clients, soit plus de 3 900 établissements. Ces données font partie de la synthese annuelle publiée vendredi 16 mars par le service du livre et de la lecture du ministère de la Culture, basée sur les chiffres fournis par Dilicom, l’opérateur technique de PNB faisant l'interface entre éditeurs, libraires et bibliothèques. Ce chiffre est en augmentation puisque seuls 117 réseaux étaient raccordés en mars 2017, date de la précédente enquête. 146 réseaux se trouvent en France, répartis entre 79 réseaux municipaux, 42 intercommunaux et 24 départementaux auxquels s’ajoute l’Institut français. Les autres réseaux se trouvent en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et à Monaco.

Le nombre d’éditeurs présents dans PNB, quant à lui, est passé de 1097 en mars 2017, à 1 248 en janvier 2018. Le Service du livre et de la lecture estime cependant qu’après un travail de dédoublonnage des marques éditoriales, le nombre d’éditeurs présents dans PNB peut être estimé à 960. L’ensemble des titres disponibles pour les collectivités locales représente 55,3% des titres disponibles pour le grand public, 66,2% si on tient compte uniquement des éditeurs présents dans PNB. Cette proportion est relativement stable depuis deux ans. En 2016, l’offre éditoriale aux collectivités était constituée de 106 216 titres sur les 207 999 titres proposés aux particuliers. Les nouveautés représentent 10% des titres disponibles dans PNB. L’offre éditoriale se répartit entre 49,8% pour la littérature générale, 37,5% pour les documentaires, 2,4% pour la bande dessinée et 5,8% pour la jeunesse. 

Le nombre d’acquisitions par les bibliothèques a connu une nette augmentation, passant de 39 066 acquisitions en 2016 à 47 471 en 2017. La répartition par catégories éditoriales des achats par les bibliothèques diffère nettement de celle de l’offre disponible dans PNB : en 2017, elles ont porté à 73,7% sur la littérature générale, 10% sur les documentaires, 3,2% sur la jeunesse. 64,4% des achats concernent les nouveautés. Les prêts par les usagers ont connu une très forte hausse entre un an, passant de 342 088 prêts en 2017 à 620 136 en 2017, soit 81% d’augmentation. Près de 45% des emprunts portent sur les nouveautés. La répartition des emprunts par catégories éditoriales diffère elle aussi de celles de l’offre du catalogue PNB et des acquisitions des bibliothèques. 81,4% des emprunts concernent la littérature générale, 6,8% les documentaires, 3,6% la bande dessinée, 5,2% la jeunesse.

Source: Livres Hebdo