Pétition bibliothèque Royaume-Uni

La romancière J.K. Rowling a affiché son soutien à une pétition épinglant le rôle du gouvernement britannique dans la fermeture des bibliothèques à travers le Royaume-Uni. Dans un tweet posté le 27 octobre, l’auteure des Harry Potter a appelé ses abonnés à "signer pour protéger le financement public des bibliothèques". Depuis, le document a récolté plus de 10000 signatures supplémentaires. Lancée au début du mois d’octobre par la Britannique Frances Belbin, la pétition tient le gouvernement conservateur pour responsable des nombreuses fermetures de bibliothèques au Royaume-Uni ces dernières années. D’après le Chartered Institute of Public Finance Accountancy, un organisme britannique chargé de la comptabilité publique, 478 bibliothèques ont fermé leurs portes entre 2010 et 2016 à cause des baisses de subventions de l’Etat. 105 de plus ont baissé le rideau en 2017.
 
La pétition, qui a aussi obtenu le soutien d’écrivains célèbres comme Neil Gaiman ou Philip Pullman, enjoint les pouvoirs publics à débloquer des fonds afin que les municipalités "puissent assurer leur devoir statutaire de maintien de l’accès aux bibliothèques." Le document fustige également la "solution intenable sur le long terme" des bibliothèques administrées par des volontaires peu ou pas rémunérés.
 
Actuellement signé par plus de 24000 personnes le texte devrait susciter dans les prochains jours une réaction du gouvernement, contraint par la loi de répondre à toute pétition dépassant les 10000 signatures. Si l’appel de France Beblin atteint les 100000 signatures, il devra faire l’objet d’un débat au parlement. Les citoyens britanniques ont jusqu’au 24 mars 2019, date de clôture de la pétition, pour faire part de leur avis.

Source: Livres Hebdo