mardi 6 juin 2017

Besançon: une caravane des livres pour les gens du voyage

la caravane de livres

«Quand j’étais gamin, à l’école on ne m’a ni appris à lire, ni à écrire. J’étais considéré comme le « fils du ferrailleur ». Ma place se trouvait au fond de la classe, livré à moi-même ». Les yeux embués, avec son chapeau toujours vissé sur la tête, Rémy Vienot, issu de la communauté des gens du voyage, se souvient de la souffrance au cours de sa scolarité, d’être né dans une famille « différente ».

En cette fin de journée veille de week-end, l’homme a convié ses proches sur l’aire d’accueil de la Malcombe à Besançon (Doubs) pour inaugurer sa caravane des livres. Un moyen de « rendre l’ascenseur », selon lui. « La plus grande difficulté qu’il faut apprendre à surmonter, c’est la discrimination. A l’adolescence j’ai été placé à la DDAS et j’ai fait la rencontre d’un instituteur incroyable. Il m’a donné le goût de la lecture et l’envie d’apprendre. Moi, que l’on considérait comme un benêt, je suis devenu un garçon curieux. À travers ce projet, je voudrais juste, pouvoir moi aussi, transmettre cette passion aux jeunes ».

Pour financer ce projet, cet humaniste a pu s’appuyer sur la communauté des gens du voyage, mais surtout, sur l’aide de la directrice du centre européen de la jeunesse. « Je l’ai rencontrée plusieurs fois pour évoquer les discriminations. Je suis un activiste et on a fini par sympathiser. Elle a gentiment décidé à titre privé de me faire ce don ».

Rémy Vienot rêve déjà de parcourir la région avec sa bibliothèque roulante. « Je vais aller sur toutes les aires d’accueil, là où se trouvent les camps, pour apporter des livres aux enfants. Je sais déjà qu’ils vont être très heureux ».

Pour décorer sa caravane, il a fait appel au grapheur local Nacle. « Quand j’ai vu le projet sur les réseaux sociaux, j’ai répondu présent car je me suis dit : « C’est pour les enfants ». On s’est rencontré et Rémy m’a donné son feu vert », livre Nacle. « Mon idée était d’amener de la couleur, de la verdure et du beau temps à ces jeunes, qui sont souvent dans des aires d’accueil bétonnées ».

Pour Nacle, l’expérience était une première. « Je ne connaissais pas leur univers mais ça m’a permis de le découvrir. J’ai fait la rencontre de gens assez démunis, qui n’ont pas forcément une vie facile, mais qui sont humains, comme nous sédentaires ».

Source:  L'Est Républicain

Posté par Livreblog à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Besançon: une caravane des livres pour les gens du voyage

Nouveau commentaire